Comment se débarrasser des cicatrices d’acné

Comment se débarrasser des cicatrices d’acné

Guides & Conseils

Photos DR

Texte Anthony Vincent

Partager l'article sur

Apprenez à identifier et lutter contre le relief et l’hyperpigmentation des marques laissées par des boutons.

À vouloir éliminer un bouton trop rapidement, on peut déployer les mauvais gestes : le triturer, le gratter, voire le percer. En plus de risquer une surinfection, vous pouvez vous retrouver avec une petite cicatrice. Rien de bien méchant à elle seule, mais cela peut vite devenir source de complexe si vous cumulez plusieurs crevasses.

 

Les différents types de cicatrices d'acné

 

D’abord, il faut bien identifier de quoi il s’agit : généralement plus sombre que le reste de votre peau, et légèrement en creux, la cicatrice d’acné ne doit pas être confondue avec une simple tache d’hyperpigmentation ou une rougeur. Ensuite, on doit admettre qu’on n’est pas tous égaux face à la cicatrisation : les peaux les plus pigmentées sont les plus propices aux marques visibles, et aussi les plus difficiles à traiter pour l’instant.

Pour trouver la solution la plus adaptée, il faut d’abord savoir reconnaître quel type de cicatrices vous avez sur le visage :

  • - Les cicatrices pigmentaires et les cicatrices rouges : ce sont des cicatrices souvent récentes, superficielles, les plus faciles à faire disparaître. Elles se forment à la suite d’un bouton ou d’une petite plaie. La peau prend une couleur rouge, ou brune, ou la forme d’une tache décolorée. Ici, la texture de la peau ne change pas, uniquement la couleur.
  • - Les cicatrices en creux, ou atrophiques : elles ont un aspect creusé sur la peau. Ici, l’acné à laissé des traces plus profondes. Elles prennent différentes formes : en V (étroites et profondes, on les appelle les cicatrices “pic à glace”), ou en U, c’est à dire en cratères plus larges. Elles sont plus difficiles à faire disparaître. Dans ce cas de figure, la peau n’est pas arrivée à reconstituer suffisamment de tissu à la suite du bouton.
  • - Les cicatrices en relief, ou hypertrophiques : au contraire de la cicatrice atrophique, la peau a surproduit du tissu, créant un relief sur la peau. C’est le type de cicatrice le plus rare et le plus difficile à faire partir.

Prévenir les dégâts pour éviter les cicatrices

Pour prévenir leur apparition, on peut bien évidemment empêcher l’apparition de boutons, en suivant une meilleure hygiène de vie qui passe par une alimentation équilibrée et une activité sportive régulière afin de mieux gérer son stress. En effet, sensibles aux hormones sécrétées dans les moments de tension, les glandes sébacées peuvent produire trop de sébum et ainsi favoriser l’apparition de boutons et points noirs. Face à un ou plusieurs boutons, résistez à la tentation de le percer et redoublez au contraire de bienveillance en employant un nettoyant purifiant doux, un hydratant matifiant.

Intégrez à votre routine des produits exfoliants doux qui ont une action au quotidien. Par exemple, une lotion avec des AHA, actifs qui viennent éliminer les couches superficielles de la peau, en stimulant le renouvellement cellulaire. Cet actif aide à faire disparaître plus vite les cicatrices superficielles. Notre lotion exfoliante est le produit parfait pour cette utilisation. Après le nettoyage, avant sa crème hydratante, à passer rapidement au coton.

Si malgré tous vos efforts, vous vous retrouvez avec une ou plusieurs marques, plusieurs solutions s’offrent à vous. 

Que peut-on faire à la maison ?

Du côté de chez vous, vous ne pouvez hélas pas faire grand chose contre les reliefs des cicatrices. En revanche, vous pouvez améliorer la coloration de vos marques grâce à des soins anti-taches, à base d'acide tranexamique par exemple. 

Vous pouvez également intégrer dans votre routine au quotidien un sérum anti-imperfections, contenant des actifs tels que l’acide salicylique, le zinc, le niacinamide ou encore les rétinoïdes. Notre sérum anti-imperfections s’utilise avant la crème hydratante, et aide à avoir une peau plus nette et lisse au fil des utilisations.

Enfin, tant que vous avez des cicatrices récalcitrantes, vous avez intérêt à appliquer une protection solaire, les UV ayant une fâcheuse tendance à imprimer les taches à vie. Vous pouvez opter pour une crème hydratante avec un indice de protection intégré comme notre hydratant matifiant avec SPF.

Sérum Acide Salicylique 2 % + Niacinamide 3 %
Hydratant Visage Matifiant SPF30

 

Les solutions de médecine esthétique contre les cicatrices d'acné


Du côté de la médecine esthétique (donc non remboursée), il existe différentes solutions pour éliminer les cicatrices d’acné. Renseignez-vous auprès d’un dermatologue, ou bien d’un cabinet d’esthétique compétent dans ce domaine pour voir quelle solution vous conviendra le mieux. Voici un rapide tour d’horizon des différentes techniques.

 

Le peeling dermatologique


Pour les cicatrices d’acné ayant laissé des taches sur la peau, un peeling dermatologique peut être une solution. Le médecin va appliquer une solution acide afin d’éliminer les cellules le morte et favoriser le renouvellement cellulaire. Cette solution est généralement constituée d’acides de fruits AHA à haute concentration.Ce traitement demande une préparation de la peau au préalable expliquée par le dermatologue. Plusieurs séances peuvent être nécessaires pour faire partir toutes les tâches de cicatrices. Le résultat n’est pas immédiat mais est visible au bout de quelques jours ou semaines.

 

La dermabrasion et la micro dermabrasion


Il s’agit d’un polissage de la peau plus profond à l’aide de meules abrasives tournant de 20 000 à 40 000 tours par minute ou par projection de cristaux d’alumine à la surface de la peau. Il existe différents types de dermabrasion : mécanique, au laser, ou encore la micro dermabrasion. Cette technique est utilisée pour traiter notamment les cicatrices en relief, difficiles à éliminer avec des produits cosmétiques.

 

Le laser


Le laser fonctionne généralement sur tout type de cicatrices d’acné : pigmentée, en creux, ou en relief. Il existe de nombreux types de laser, renseignez-vous toujours auprès de votre dermatologue. Le plus connu pour traiter les cicatrices d’acné est le laser CO2 fractionné qui stimule les couches profondes du derme afin d’entraîner leur rétraction, et stimuler la synthèse de collagène et d’élastine). Comptez ensuite plusieurs jours de desquamation avant de découvrir votre nouvelle peau alors moins marquée.

 

Le punch grafting : l'excision par carottage


Pour cette technique, le dermatologue enfonce, tout en le tournant, un petit cercle en métal de 2 à 3 millimètres de diamètre au niveau de la cicatrice afin de la relever, puis la maintenir dans cette position grâce à un sparadrap le temps qu’elle recicatrise au bon niveau. Cela permet d’effacer le relief en creux de la marque. , ou du laser (plus précisément des 

 

Bref, les cicatrices d’acné ont deux dimensions à prendre en compte : leur relief, dont seule la médecine esthétique saurait vraiment venir à bout ; et leur pigmentation que vous pouvez régulariser à la maison. Ou alors vous pouvez toujours les arborer fièrement comme des blessures de guerre.

 

Prévenez les cicatrices

Duo Peau Nette
Sérum Acide Salicylique 2 % + Niacinamide 3 %
Hydratant Visage Matifiant

Sur le même sujet

Tout savoir pour combattre l’acné hivernale

Tout savoir pour combattre l’acné hivernale

L’hiver est, pour certains, synonyme d’un regain d’intensité de l’acné. Une situation qui s’explique et qui peut se soulager. Horace vous liste les bonnes pratiques.

Comment reconnaître l’acné hormonale

Comment reconnaître l’acné hormonale

L’acné est un mal qui, contrairement à la croyance populaire, touche beaucoup d’adultes. On parvient plus facilement à chiffrer le phénomène chez les femmes qui consultent plus (facilement) que les hommes (cisgenres) mais ils n’en sont pas épargnés pour autant. Et souvent se pose la question de l’acné hormonale. Explication et déchiffrage avec Nina Roos, dermatologue.