Bienvenue !
Mon panier

En cours de chargement...

Dans la routine de Fabien Merdinian

Texte Matthieu Morge-Zucconi
Photos Victoria Paternò

Le manager de TheNextDoor Paris parle moustache, cologne et cure-dents.

Click here to read it in English.

Lorsque l’on rencontre Fabien Merdinian à Fontenay-sous-Bois, l’homme est dans l’attente. Dans l’attente de quoi ? De l’ouverture de l’antenne parisienne de The Next Door, boutique de mode basée à Avignon, qui a ouvert ses portes le 17 janvier. Là-bas, il assurera le rôle de manager. En attendant, il s’est assis avec nous pour parler de ce nouveau projet, de sa moustache, et des cure-dents aux huiles essentielles Horace.

Bonjour Fabien. Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Fabien. J’ai 41 ans. Je suis le manager de The Next Door (interview réalisée avant l’ouverture de la boutique, ndlr), qui ouvre bientôt à Paris rue Beaurepaire, à la place de l’ancien American Apparel.

Ton parcours, c’est quoi ?

J’ai fait une fac de cinéma. À l’époque, ça ne me plaisait pas des masses mais aujourd’hui, je comprends mieux l’intérêt. J’ai commencé dans la vente en banlieue, dans une boutique de sport. En 3 ans, j’avais acquis toutes les ficelles du métier. Je suis ensuite allé travailler chez Colette, où j’ai passé 13 ans. Avant d’y travailler, j’avais dû y aller deux fois, et je pensais que ça ne me ressemblait pas - jamais je n’aurais pensé les rejoindre. J’ai été vendeur à la librairie, puis je me suis occupé de la partie jouets… C’était un super endroit pour évoluer : dès que tu t’intéressais à quelque chose, tu pouvais y avoir accès. C’est comme ça que je suis passé au rayon hi-tech puis, lorsqu’ils ont eu besoin, des achats pour les lunettes et les accessoires. Quand la boutique a fermé, j’ai décidé de ne pas continuer chez Saint Laurent : je viens donc de terminer mon année sabbatique.

Du coup, en plus d’être vendeur, tu as appris à être acheteur.

Exactement. Les lunettes, c’est devenu une passion. Quand j’ai commencé, on vendait 6 marques. À la fin, il y en avait entre 30 et 40 ! J’ai toujours porté un regard assez lointain sur l’horlogerie, les lunettes, mais j’ai écouté les différents acteurs, fait tous les salons, rencontré ceux qui fabriquaient. J’ai tout appris dessus !

Ce nouveau projet, c’est l’ouverture de The Next Door à Paris. Tu peux m’en dire plus ?

L’idée, c’est de garder l’univers de The Next Door à Avignon, ce mélange entre street, skate et marques plus premium. Le catalogue contiendra autant Stüssy que Sacai ou Comme des Garçons et APC. Il y aura aussi des projets différents, propres à l’entité parisienne. Je vais commencer en boutique, pour gérer la partie humaine. On s’oriente autour de trois piliers qui sont la communication, le service et l’accueil. Le lieu, honnêtement, est top. On pourra s’y poser, feuilleter un magazine. Petit à petit, je compte bien apporter mon expertise en lunettes et accessoires, en plus de gérer l’équipe de 5, 6 vendeurs.

Aujourd’hui, comment s’organisent tes journées ?

1 semaine sur 2, j’ai mon fils à la maison. Il faut donc se lever, notamment pour préparer son petit-déjeuner. Je m’occupe d’abord de lui : même s’il a 13 ans, il prétend qu’il a toujours besoin de moi ! On a nos routines : regarder le Tonight Show, écouter de la musique… De toute manière, même lors de mon année sabbatique, j’aimais me lever, me préparer. Habituellement, c’est 7:00. 8:00, c’est une grasse matinée. Je ne peux pas me lever à 11:00. Ensuite, j’organise ma journée et je vois qui est dispo. Sur cette année, j’ai reconnecté avec pas mal de potes, rencontré des gens…

Justement, c’est quoi ton petit-déjeuner de choix ?

J’adore le café, même si je n’en ai pas besoin pour fonctionner - c’est donc un plaisir. Donc une de mes routines avant, c’était de me rendre chez Téléscope, dans le 2ème, un super café. J’aime beaucoup prendre mon petit déjeuner dehors, mais si je suis avec mon fils, alors ce sera oeufs et bacon.

Tu utilises quoi, comme produits ?

Chez Colette, j’ai été sensibilisé à pas mal de marques comme Baxter of California, Penhaligon’s. J’utilise le nettoyant visage Horace : soit pendant que je me douche, soit avant de me raser. Sous la douche, j’aime utiliser soit un gel douche Horace, soit un pain de savon Baxter, ça dépend ! Actuellement, je porte la moustache. C’est drôle parce que j’ai récemment retrouvé des photos de mes oncles avec la moustache : en fait, je reviens à ce que je voyais enfant. Je repense à mon père avec son blaireau, ça me fait envie, même si je ne m’y suis pas encore mis. J’ai longtemps été rudimentaire dans mes choix de produits : produit pour se raser, après-rasage, gel douche et shampoing. En découvrant Horace, j’ai découvert une crème hydratante qui ne reste pas sur la peau et ça, c’est très bien ! Je suis assez curieux, puis quand ça me plaît, j’ai tendance à collectionner !

Tu collectionnes les produits Horace ?

(Rires) J’en ai pas mal ! J’aime les cure-dents. Je collectionne beaucoup les objets donc ce genre de goodies, ça me parle. J’ai toujours deux stylos, un carnet, un couteau, et donc des cure-dents sur moi. Je suis quelqu’un de prévoyant.

Pour les cheveux, tu utilises quoi ?

C’est simple : le shampoing purifiant Horace, et c’est tout. J’ai pas mal de cheveux, je laisse pousser en ce moment. Je fonctionne par périodes. J’ai longtemps eu le crâne rasé, pour une question de mode à la base puis pour des raisons pratiques. Je peux me couper les cheveux sur un coup de tête - je suis assez radical. Là, je suis dans une période assez bâtarde, d’où le bonnet ! J’aimais bien aller chez le coiffeur toutes les deux semaines, avant : si je pouvais, je serais chez le barbier tous les 2 à 3 jours. J’aime quand chaque métier a son utilisation et je pense que garder du temps pour soi, c’est très important.

Tu prêtes attention à ton parfum ?

Pour le parfum, j’aime les cologne. Ça revient à ce que je te disais toute à l’heure, aller chercher les souvenirs. Pour moi, les cologne, ça me rappelle les odeurs de l’enfance. J’aime la cologne nocturne de Le Galion. Avant, j’ai pas mal porté Le Labo, puis Hinoki de Comme des Garçons. J’aime le parfum. J’ai même essayé de me parfumer avant de me coucher : c’est agréable, ça apporte une vraie sensation de frais !

Tu fais du sport ?

J’ai longtemps fait du basket. J’ai arrêté au moment de la naissance de mon fils après 11 ans de pratique, mais je garde un oeil dessus. J’y suis retourné il y a 2 ou 3 ans mais ce n’était pas pareil, j’avais un temps de récupération bien plus long. Quand le temps le permet, je suis à vélo, et je fais le trajet banlieue - Paris. J’ai un beau vélo, donc je le sors ! Sinon, je suis toujours à pieds. Quand tu as le temps, c’est le meilleur moyen de se déplacer pour moi. J’aime me perdre dans la ville !

Les produits de Fabien Merdinian
Cure-dents aux huiles essentielles Cure-dents aux huiles essentielles
Best seller
Hydratant visage matifiant Hydratant visage matifiant
Best seller
Nettoyant visage purifiant Nettoyant visage purifiant
Gel douche pour homme parfumé pour tous les types de peau Gel douche pour homme parfumé pour tous les types de peau
Best seller
Shampoing doux purifiant Shampoing doux purifiant
Crème de rasage pour un rasage homme simple Crème de rasage pour un rasage homme simple
gel après-rasage naturel à l'aloe vera gel après-rasage naturel à l'aloe vera

Sur le même sujet