Comment groomer vos parties intimes

Comment groomer vos parties intimes

Guides & Conseils

Photos EON Productions

Texte Matthieu Morge-Zucconi

Partager l'article sur

S’il est fort probable que vous maîtrisiez déjà les questions de pilosité faciale, du buste, voire la fréquence à laquelle vous devez vous couper les cheveux, il est temps de vous renseigner sur une question essentielle : le rasage de vos parties intimes.

La question divise les hommes depuis la nuit des temps, sans qu’aucun consensus n’ait réussi à apparaître - mis à part chez ceux ayant fait de ces parties intimes un outil de travail. Pour certains, l’idée paraît fort incongrue, et doit être écartée. Pour d’autres, la modernité impose de faire un certain effort sur ce point, voire d’opter pour le rasage intégral. S’il serait sans doute un peu présomptueux de vous inviter à vous lancer dans un rasage à blanc, sachez qu’un peu d’entretien ne saurait vous faire de mal.

Attention toutefois : il existe quelques règles de base à connaître lorsqu’il s’agit de prendre soin de cette zone particulièrement sensible. Il ne vous viendrait pas à l’idée de vous attaquer à l’Everest sans préparation.

Avant toute chose, prenez les devants

La première étape préalable à toute entreprise de rasage de vos parties intimes est simple. Il s’agit d’interroger les personnes étant, habituellement, amenées à voir les dites parties. Interrogez votre partenaire sur ses préférences, et suivez les préceptes énoncés. Certaines personnes n’ont rien contre les poils pubiens, tandis que d’autres aiment particulièrement le « tout rasé ». Adaptez-vous. Vous ne voulez pas risquer un cri d’horreur au moment où vous retirez votre peignoir, n’est-ce pas ?

Bien entendu, la question ne se pose pas si vous êtes célibataire. Dans ce cas, faites ce que bon vous semble. Ou presque. Pas question, toutefois, de reproduire la pokéball de Paul Pogba sur vos poils pubiens.

Rasage du maillot : commencez par une douche chaude

Comme pour votre barbe ou votre crâne, la première étape du rasage des poils pubiens commence par une douche chaude. L’eau chaude permet de ramollir le poil, rendant plus facile le passage du rasoir. Vous vous attaquez à une zone fragile : tout ce qui peut rendre plus facile l’exercice est donc indispensable. Vous pouvez également, si vous souhaitez assurer le coup, utiliser un nettoyant exfoliant doux, qui fera ressortir le poil. Séchez ensuite vos poils un minimum, afin de pouvoir les raser plus efficacement que s’ils étaient détrempés.

Préparez-vous : le plus difficile est à venir.

Préparez vos outils : tondeuse, ciseaux ou rasoir ?

Le choix des outils vous accompagnant dans cet exercice est particulièrement important. Il existe plusieurs clans, là encore : certains ne jurent que par la tondeuse pour éliminer leurs poils pubiens, tandis que d’autres préfèrent les couper au ciseau. D’autres, enfin, préfèrent s’en occuper au rasoir.

Les ciseaux permettent une coupe rapide, sans risque particulier. Ils sont particulièrement utiles si vous comptez garder votre pilosité mais souhaitez un peu d’entretien. Ils permettent une taille facile.

La tondeuse est le choix de facilité. Elle permet d’assurer un rasage facile mais ne rase pas d’aussi près qu’un rasoir classique. Parfois, le passage léger d’une tondeuse suffit pour différencier l’homme soigné de l’hirsute, le tout à moindre effort. C’est la technique la plus sûre, et celle que nous conseillons ici chez Horace.

Certains, pourtant, préfèrent l’exercice le plus difficile, et s’en occupent au rasoir, permettant un rasage précis mais périlleux. Si vous optez pour ce choix discutable, gardez tout de même la tondeuse à portée de main. Elle sera un outil précieux.

En matière de produits, si vous comptez vous servir d’un rasoir, choisissez-les adaptés à une peau sensible. La peau de vos parties intimes est plus sensible que celle de votre visage. Ainsi, une formule de rasage hydratante comme une crème à raser par exemple (plutôt qu'un gel) permettra de rendre le passage du rasoir plus facile, mais aussi d’apaiser votre peau durant le rasage. C’est un choix sûr pour cet exercice périlleux. Ensuite, vous aurez besoin d’un rasoir.

Si vous pouvez bien entendu utiliser votre rasoir de sûreté habituel, un rasoir avec plusieurs lames pourra, ici, être un bon choix. N’utilisez sous aucun prétexte un coupe-chou. Juste ciel.

Rasez la zone du maillot une première fois

Cette étape concerne ceux qui ont fait le choix du rasage au rasoir ou à la tondeuse. Si vous avez longuement laissé cette zone à l’abandon, n’hésitez pas à passer une première fois à la tondeuse afin de raccourcir les poils avant le rasage. Comme lorsque vous rasez une longue barbe vous élaguez à l’aide d’une tondeuse avant de passer aux choses sérieuses. Vous limiterez ainsi le risque d’irritation. Et de coupure. Bien sûr.

Gardez la peau tendue

Une peau tendue permet d’assurer un rasage de près, que vous recherchez sans doute si vous avez opté pour le rasage au rasoir. Vous serez forcé de vous lancer dans quelques acrobaties, mais cela est indispensable pour assurer un passage précis du rasoir. Certaines zones sont particulièrement difficiles à raser : c’est le cas des testicules, bien plus périlleux que le pubis par exemple. Sur cette partie, la peau tendue est indispensable pour éviter la blessure.

Ne flanchez pas

Une main tremblante pourrait vous pousser à la faute. Croyez-nous sur parole : vous ne voulez pas vous couper. Pas maintenant. Vous avez fait le choix du rasoir. Assumez-le comme un homme. Seuls les adolescents se coupent en se rasant. À la tondeuse, le risque de se couper est évidemment moins grand, mais il faut tout de même rester vigilant pour éviter que les choses ne tournent mal. Ne vous lancez pas dans cette entreprise saoul ou mal réveillé.

Le moyen le plus sûr : l'épilation du maillot ?

Certains disent que l’épilation en salon de cette partie du corps est l’une des moins douloureuses, chez un homme. Si nous n’avons pas pu vérifier cette information, nous ne pouvons que vous conseiller de trouver un salon de confiance et de laisser vos parties génitales à un professionnel, surtout si vous êtes l’un de ces hommes choisissant l’intégrale. N’oubliez pas de laisser un pourboire à la personne ayant dû s’occuper de ce sale boulot.

Attention aux poils incarnés sur le pubis

Un poil incarné dans cette zone pourrait avoir une issue tragique, et le mot est faible. C’est sans nul doute la dernière chose que vous voulez vivre. Prenez donc soin de votre peau après le passage du rasoir. Un après-rasage apaisant vous permettra d’éviter ce problème. Suivez notre guide pour éviter les poils incarnés. Si cela marche sur votre visage, cela marchera sans doute sur vos testicules.

Le conseil final sur le rasage des poils pubiens

Évitez le rasage de trop près. Notre devoir était évidemment de vous informer sur la manière de le faire, mais nous vous déconseillons de jouer avec le feu. Et le rasoir. Tout comme personne ne saurait vous forcer à grimper l’Everest, notez que personne ne saurait décemment vous forcer à éradiquer toute trace pilaire de votre pubis. Vous êtes le seul maître à bord. Encore heureux.

Une dernière chose : n’essayez jamais d’écrire le nom d’une conquête grâce au rasoir sur vos poils pubiens. Quel âge avez-vous, douze ans ?

Notre sélection de produits pour prendre soin de vos parties intimes

Exfoliant
Crème à Raser
Gel Après-Rasage

Sur le même sujet

Comment bien prendre soin de sa peau après l’épilation

Comment bien prendre soin de sa peau après l’épilation

Une fois le pas de l’épilation franchi, vient la crainte des irritations et des sensations de gêne sur la zone de la peau débarrassée des poils. La rédaction d’Horace vous donne ses conseils pour bien prendre soin de votre peau après l’épilation.

Faut-il se raser les aisselles ?

Faut-il se raser les aisselles ?

Cinq mecs débattent sur le sort de leurs poils.

Comment s'épiler les fesses

Comment s'épiler les fesses

Nos conseils pour gérer votre pilosité sans tortiller.

Comment vous accommoder de votre pilosité cet été

Comment vous accommoder de votre pilosité cet été

Avec, sans, courte, longue, tout ce qu'il faut savoir pour briller au beach club.