Comment (vraiment) nettoyer ses oreilles

Comment (vraiment) nettoyer ses oreilles

Guides & Conseils

Photos DR

Texte Floriane Reynaud

Partager l'article sur

On a demandé à un O.R.L comment avoir des oreilles propres.

Les dents, le visage, le corps, les cheveux… Lorsqu’on parle d’hygiène, ce sont souvent ces étapes basiques qui nous viennent à l’esprit. On se lave de la tête aux pieds sans que cela ne demande de moment de réflexion. Pourtant, il existe une zone plus énigmatique que les autres : les oreilles. Pour nettoyer cette partie du corps, trois écoles s’affrontent : ceux qui ratissent le canal auditif quotidiennement, ceux qui se contentent d’un passage au coton-tige hebdomadaire et ceux qui laissent la nature faire son job. Qui a raison, qui a tort ? On fait le point !

Nos oreilles sont-elles réellement sales ?

Depuis la fin du XXème siècle, se laver est devenu un geste quotidien indispensable. On récure chaque millimètre de son corps jusqu’à sortir écarlate d’une douche brûlante, et parfois à tort. Les oreilles font parties de ces zones mystérieuses que l’on malmène inconsciemment. D’après le Dr. Cohen, O.R.L exerçant à Paris, ce que l’on cherche à déloger du canal auditif est en fait une production naturelle et nécessaire pour garder l’oreille en bonne santé. Le cérumen, ou plus communément appelé « cire d’oreille », est une sécrétion fabriquée par les glandes sébacées situées à l’intérieur de l’oreille. À cette pâte s’ajoutent les cellules de la peau qui desquame, la poussière et l’eau de notre environnement ainsi que la transpiration produite par les glandes sudoripares. Ce joyeux mélange qui nous fait grimacer n’a en fait rien de sale et devrait normalement s’écouler sans notre intervention.

Pourquoi insiste-t-on pour se laver les oreilles ?

« Mais tu ne te laves pas les oreilles tous les jours ? » La dictature de l’hygiène par la stérilisation du corps humain a frappé là où le corps se débrouille très bien par lui-même. Honteux et effrayé par la simple pensée d’un bouchon de cérumen, on continue à tournicoter le sacro-saint coton-tige, soi-disant allié des oreilles impeccables. Mais plot-twist : ce que beaucoup ne savent pas encore, c’est que le fameux bâtonnet ouaté est en fait destiné à l’hygiène du nourrisson et non à celles des oreilles. Et pour le Dr Cohen, le coton-tige est même à bannir totalement de sa routine quotidienne. La raison est simple : à force de vouloir récurer ses oreilles on tasse les résidus et le cérumen au fond du conduit jusqu’à créer un bouchon. Pire encore, les énervés du coton-tige peuvent risquer la perforation de la membrane tympanique (aïe), voire une luxation des osselets de l’oreille (double aïe).

Pourtant, nous ne sommes pas tous égaux concernant la production de cérumen. Certaines personnes en produisent plus que d’autres et aider à son évacuation est parfois nécessaire, surtout si cela commence à se voir. À l’oriculi, ce bâtonnet nettoyant venu d’Asie, les O.R.L préfèrent le jet d’eau tiède. La méthode est simple : une eau à 37 degrés (sans savon, évidemment) que l’on introduit à l’aide du pommeau de douche disposé à 20cm de l’oreille et qui permet de décoller l’excès de cérumen. Seules contre-indications : avoir une membrane tympanique fragile et ne pas en abuser pour éviter l’infection.

Les remèdes de grand-mère qu’on aurait mieux fait d’éviter

Au contraire des astuces glanées dans les bas fonds d’internet, les conseils de nos aïeuls sont parfois à privilégier. Mais si les astuces de mamie sont tout à fait valables pour nettoyer les taches sur le tapis, elles le sont souvent moins pour ce qui relève de la santé. Parmi les croyances les plus absurdes qui ont mené les patients à consulter le Dr Cohen, il mentionne par exemple l’utilisation d’huile d’olive ou d’amande douce insérée dans le canal auditif pour le lubrifier et faire sortir le bouchon. Cette astuce, qui peut conduire jusqu’à l’infection de l’oreille, se retrouve étonnamment sur plusieurs sites de santé populaires.

La plus célèbre des méthodes pour nettoyer les oreilles (mais aussi la plus wtf) est probablement la bougie auriculaire. Elle est présentée comme LA solution la plus naturelle et efficace pour se débarrasser des bouchons. Marc, co-fondateur d’Horace, a testé et sa conclusion est sans appel : ça ne sert à rien. “Une légère sensation de succion, un effet apaisant mais l’expérience s’arrête là”. L’oreille n’est ni plus propre ni plus performante suite à ce traitement pourtant très populaire et dont les vertus sont vantées depuis des siècles. Grégoire, 28 ans, est encore plus intransigeant : « on a testé de brûler la bougie sans l’insérer dans le conduit auditif et le dépôt qu’on pensait provenir de l’oreille est juste le résultat de la combustion de la cire ».

Mais du coup, comment se laver les oreilles ?

Vous l’aurez compris, lorsqu’on parle d’hygiène des oreilles, less is more. D’ailleurs, l’idéal serait de laisser vos oreilles se nettoyer par elles-mêmes, sans insérer le moindre corps étranger à l’intérieur. Mais puisqu’il est difficile de dire adieu à ses habitudes, voici quelques conseils délivrés par le Dr Cohen pour se nettoyer les oreilles sans danger : - Evitez toute méthode farfelue. - Bannissez les cotons-tiges de votre trousse de toilette. - Espacez vos lavages d’oreilles : une à deux fois par semaine maximum suffisent. - Privilégiez l’eau tiède ou les sprays lavants que l’on trouve en pharmacie et dont la formulation est pensée pour nettoyer sans agresser le canal auditif.

Enfin, si vous craignez que réduire votre nettoyage des oreilles puisse les mettre en danger, l’O.R.L vous rassure : le moindre bouchon provoque immédiatement une baisse significative de l’audition de 20 à 30%. C’est à ce moment-là qu’il faut penser à consulter.

Nettoyez plutôt votre corps et votre visage

Sur le même sujet

Prendre sa douche chaude, une fausse bonne idée ?

Prendre sa douche chaude, une fausse bonne idée ?

Rien de mieux qu’une bonne douche bien chaude ? Pas si sûr. Avant de tourner le robinet rouge, voici pourquoi vous devriez parfois préférer le lavage à froid, et pas que pour vos cachemires.

Dites non aux boutons sur les fesses

Dites non aux boutons sur les fesses

Tout le monde peut être concerné par ces petites boutons apparaissant sur les fesses. Il est possible d’en venir à bout, on vous dit comment !

L’épilation définitive : Ils ont testé et nous donnent leur retour sur expérience

L’épilation définitive : Ils ont testé et nous donnent leur retour sur expérience

Les poils, quand ils sont trop nombreux, peuvent parfois être une source de complexes. Thomas*, David, et Marc ont testé une solution à long terme pour s’en débarrasser. Pour quels résultats ?

Les tatouages boostent-ils vraiment le système immunitaire ?

Les tatouages boostent-ils vraiment le système immunitaire ?

En attendant le vaccin, on entend toutes sortes d’histoires autour du virus de la Covid-19 et les moyens de s’en protéger. Dont les tatouages…

Découvrez les secrets de fabrication des parfums de nos pains de savon et gels douche

Découvrez les secrets de fabrication des parfums de nos pains de savon et gels douche

Ce sont les senteurs que vous aimez dans nos gels douche et aussi dans nos pains de savons. On vous dit comment on les met au point.

Comment sentir bon en toutes circonstances

Comment sentir bon en toutes circonstances

Parce qu’un bon parfum ne suffit pas, nous vous donnons nos astuces pour s’assurer de sentir bon, partout et le plus longtemps possible.

6 habitudes qui vous font transpirer

6 habitudes qui vous font transpirer

Ces habitudes qui vous font suer.

Comment bien préparer sa peau au soleil

Comment bien préparer sa peau au soleil

Puisque l’été sera chaud, découvrez comment anticiper pour bien bronzer.

Soulager la peau sèche du corps

Soulager la peau sèche du corps

Pour soulager tiraillements et démangeaisons afin de retrouver douceur et souplesse.