Bienvenue !
Mon panier

En cours de chargement...

À la découverte du murumuru

Texte Matthieu Morge-Zucconi
Photos Cool Earth

Voyage en Amazonie pour découvrir l'ingrédient principal de notre exfoliant.

Le Brésil a apporté de nombreuses choses à l’humanité : Ronaldo, Ronaldinho, la bossa nova, la capoeira et le jiu-jitsu brésilien en font partie, c’est une évidence. Ce n’est pas tout : il y a également le murumuru, une amande bien particulière que nous allons vous présenter.

Vous en avez entendu parler : notre nouvel exfoliant pour le visage sort très bientôt. Nous avions déjà l’éponge exfoliante. Nous voulions un exfoliant plus vigoureux, plus adapté aussi pour éviter les poils incarnés et donc pour préparer la peau au rasage. Un exfoliant avec un effet plus énergique, tout en restant doux pour votre peau. Tout ça grâce au murumuru.

Une amande magique qui se mérite

Le murumuru est une amande poussant sur un palmier que l’on trouve exclusivement en Amazonie. L’arbre ne facilite pas la vie de ceux qui cherchent à en cueillir les fruits : ses épines sont menaçantes, et il peut culminer à plus de 15 mètres de haut. Les producteurs locaux ramassent donc généralement les amandes une fois tombées au sol.

Ce fruit, une fois ramassé, peut s’utiliser de plusieurs manières. Tout d’abord, il est comestible. En beurre, son goût s’apparente à celui d’une huile de coco vierge : léger, doux, avec un léger goût de noisette. Ce beurre est par ailleurs utilisé par les peuples indigènes de l’Amazonie pour le soin de leur peau et de leurs cheveux. Il est particulièrement riche en agents émollients, et aide à restaurer l’élasticité naturelle de la peau, prévenant notamment le vieillissement cutané.

Il est aussi à noter que l’amande du murumuru est chargée d’acide laurique, un acide gras rare qui possède des vertus antibactériennes particulièrement prisées pour affronter l’acné. L’huile de coco a plus ou moins les mêmes caractéristiques en matière d’acide laurique, mais présente le désavantage d’être comédogène, c’est à dire qui provoque l’apparition de comédons en bouchant les pores de la peau. Le murumuru, lui, ne présente que des avantages, ce qui nous a poussé à le choisir.

Amande du murumuru

Comment nous l’utilisons dans les produits Horace

Dans notre nouvel exfoliant, nous avons intégré le murumuru pour deux raisons.

D’abord, nous avons utilisé les coques du fruit. Ces coques sont brisées et écrasées, jouant le rôle de particules exfoliantes. Elles vont alors éliminer en douceur les peaux mortes, désincrustant les pores.

Nous avons également ajouté du beurre du murumuru. Pour le fabriquer, la pâte épaisse tirée de l’amande écrasée est mélangée à de l’eau. L’immersion dans l’eau bouillante permet de séparer le beurre des autres composants de l’amande. La phase grasse est alors récupérée, avant d’être filtré. On obtient alors l’un des beurres qui pénètre le mieux la peau, ne laissant pas de film gras.

Le beurre de murumuru, utilisé dans notre exfoliant, protège de la déshydratation de la peau et aide à restaurer sa barrière hydrolipidique et son élasticité naturelle. Pour une exfoliation efficace, sans pour autant agresser votre peau.

Le saviez-vous ? En portugais, peau se dit “pele”. Comme le plus grand footballeur de l’histoire. Sans doute grâce au murumuru.

Sur le même sujet