Bienvenue !
Mon panier

En cours de chargement...

Pourquoi offrir du parfum à Noël est une mauvaise idée

Texte Vadim Poulet

Un cadeau de dernière minute qui n’est pas de première fraîcheur.

Offrir un cadeau est un art qui distingue ceux qui le maîtrisent de ceux qui ne font que survivre dans l’enfer des courses de Noël. S’il est impossible d’apprendre à quiconque à trouver le présent parfait, il est en revanche facile d’éviter un des principaux faux pas en matière de cadeau : le parfum.

Il est fréquent, aux alentours de la mi-décembre et en dernière minute, de céder aux sirènes des parfumeries. Celles-ci n’hésitent pas à profiter de l’hésitation de toute personne devant faire un cadeau à une personne adulte sans l’aide d’une liste au Père Noël. Le parfum, une valeur sûre, un cadeau qui fait toujours plaisir, un choix sans risque… Pas tout à fait.

Un choix personnel

Offrir un parfum est une entreprise bien plus délicate que de choisir un livre, qui requiert un équilibre entre vos goûts et celui de la personne qui le recevra. A l’inverse, le choix d’un jus nécessite de connaître parfaitement les désirs de son destinataire. En effet, le parfum est un élément de construction de soi, de son identité : ses notes sont souvent la première et la dernière impression que vous donnez de vous, et vous ne souhaitez pas laisser à quelqu’un d’autre que vous le choix d’en décider, tant il serait facile de se tromper. Ce qui vaut pour les autres vaut évidemment pour vous. Vous vous retiendrez donc d’imposer à quelqu’un votre vision des choses, et le laisserez décider pour lui-même du choix de sa fragrance.

Un objet intime

En sus, peu de choses sont aussi intimes qu’un parfum. Porté à même la peau, il est en quelque sorte le premier vêtement que l’on enfile, conférant subtilité, confiance en soi, virilité ou fraîcheur. Le parfum se comporte comme une seconde peau : ses notes en ressortent différemment en fonction de la composition chimique et du PH de l’épiderme, et il est impossible de savoir comment évolueront ses phases sur une autre peau que la votre. Ainsi, un parfum doit s’essayer une journée, à même la peau, afin d’en constater les changements, et la puissance de son sillage.

Le mauvais goût est votre ennemi

Enfin, il ne vous viendrait pas à l’esprit d’offrir un cadeau pouvant soutenir un message maladroit et potentiellement vexant. Nous déconseillons, par exemple, d’offrir un shampoing anti-pelliculaire. De même, offrir un parfum peut ainsi être vu comme une tentative de « changer » son destinataire, et il est bon de se mettre à sa place avant de faire ce choix. En outre, vous ne voudriez pas voir votre cadeau revendu sur internet dès le 26 décembre ou oublié dans un tiroir.

Des exceptions et des alternatives

Il existe en revanche deux cas de figure dans lesquels offrir un flacon de parfum n’est pas une décision problématique : si un flacon vous a été expressément demandé, ou s’il s’agit du parfum que cette personne porte depuis des années et dont elle ne se séparerait dans aucun cas. Dans ce cas, comme dans celui du bon vin, posséder plusieurs bouteilles d’avance ne sera jamais problématique. Dans toute autre situation, de nombreux cadeaux peuvent témoigner de la même attention. Un pyjama en soie à une carte cadeau Horace, tout simplement, pourront être de bien meilleures solutions, et l'assurance de faire un heureux.

Le parfum, comme le shampoing anti-pelliculaire, restera un cadeau que vous vous ferez à vous même.

Achetez-lui une carte cadeau Horace

Sur le même sujet