Bienvenue !
Mon panier

En cours de chargement...

La différence entre filaments sébacés et points noirs

Texte Matthieu Morge-Zucconi
Photos Bastien Lattanzio

Découvrez votre faux ennemi.

Nous avons tous déjà connu ça. Un matin, alors que vous vous préparez avant d’attaquer votre journée, vous remarquez au coin de votre nez quelques minuscules points sombres. Des points noirs, vous dites vous. Pas sûr, à vrai dire : il pourrait s’agir de filaments sébacés.

Que sont les filaments sébacés ?

Votre peau produit naturellement du sébum. Cela n’est pas forcément négatif. Produire du sébum ne veut pas nécessairement dire que vous avez le front brillant et le nez huileux : selon son type, votre peau va en produire plus ou moins. Les filaments sébacés permettent au sébum d’aller vers la surface de votre peau, pour donner à votre visage son hydratation naturelle. Le phénomène est en effet parfaitement naturel et les filaments n’ont rien de mauvais pour la peau : au contraire, ils permettent de la garder hydratée naturellement.

Les filaments sébacés sont moins foncés que les points noirs, avec lesquels on les confond souvent. Ils sont blancs, parfois grisâtres, et voyagent en bande : on en trouve, dans les zones les plus touchées (le nez notamment), un par pore.

Quelle est la différence avec les points noirs ?

Outre leurs apparences proches, les filaments sébacés et les points noirs ne sont pas vraiment la même chose. Pour les distinguer, le test est relativement simple. En pressant un filament sébacé, vous verrez sortir du sébum sous la forme d’une sorte de serpent blanchâtre minuscule (oui, l’image est peu ragoûtante), tandis que que le bout d’un point noir sera toujours plus sombre que le reste de ce qui va sortir de votre pore. L’autre différence est que les points noirs se trouvent à la surface de votre peau, tandis que les filaments sébacés se trouvent plus profondément à l'intérieur.

Faut-il éliminer ses filaments sébacés ?

Il est normal de vouloir arriver à bon pore. La solution de facilité, celle de faire sortir à tout bout de champ le contenu des pores obstrués n’est pourtant pas la bonne. Gardez vos doigts ou tire-comédons loin de votre nez. En effet, il est déconseillé, dans les faits, de les faire sortir à la main, voire de les faire sortir tout court. Comme pour les points noirs, l’élimination d’un filament sébacé peut conduire à l’irritation de la peau ou à l’apparition d’une cicatrice, s’il se fait résistant, ou même à l’éruption d’un bouton si des bactéries se faufilent dans votre pore fragilisé.

Toutefois, pour les rendre moins visibles, la marche à suivre est simple : exfoliez votre peau régulièrement, une fois par semaine, afin de désincruster les pores. De même, profitez de l’effet astringent d’un masque à l’argile pour laisser votre peau plus nette : le masque va absorber l’excès de sébum afin d’éviter l’accumulation de résidus et de sébum. Enfin, l’utilisation d’une crème hydratante équilibrante permet de réguler le pH de la peau afin d'éviter la production excessive de sébum.

Vous pouvez maintenant distinguer filaments sébacés et points noirs. Quoiqu’il arrive, résistez à la tentation de les percer, ou de leur faire subir un quelconque autre traitement barbare : votre peau vous remerciera.

Pour une peau plus nette
Best seller
Hydratant visage matifiant Hydratant visage matifiant
Masque à l'argile Masque à l'argile
Best seller
Exfoliant visage Exfoliant visage

Sur le même sujet