Bienvenue !
Mon panier

En cours de chargement...

Dans la routine de Yann-Gael Cobigo

Texte Pierre Alexandre Mpele
Photos Justin Gong

Nous avons parlé cactus, jiujitsu, et sneakers avec le directeur artistique installé à Londres.

Click here to read it in English.

Yann-Gael Cobigo est français. Il vit à Londres. Directeur artistique pour l’agence Havas, il est aussi l’un de nos clients fidèles. Il a accepté de nous recevoir chez lui, dans le quartier d’Hackney, un samedi après-midi, pour que nous lui posions quelques questions sur ses plantes, ses activités et – forcément – sa barbe.

Bonjour Yann-Gael, comment vas-tu ?

Bienvenue chez moi, je vais bien, merci. Et toi ?

Très bien. Depuis combien de temps es-tu à Londres ?

Je suis à Londres depuis 3 ans et demi. Je suis venu parce que j’avais reçu une bonne offre de travail. J’étais en freelance sur Paris pendant un an avant ça. J’avais eu l’occasion de travailler avec une agence anglaise, et après trois mois environ, mon copywriter et moi avons reçu une offre. Nous nous sommes dit que nous devions tenter notre chance ici. En arrivant, je travaillais donc pour VCCP, mais après 1 an et demi, je voulais changer d’agence, et donc j’ai atterri chez Havas.

Connaissais-tu déjà la ville ?

Oui, j’y faisais des allers-retours, j’y passais des weekends. Je ne connaissais pas vraiment, à part les lieux touristiques comme Carnaby Street. Quand j’ai déménagé, une amie m’a conseillé de chercher un logement à Hackney – ce que j’ai fait.

Tu es un client fidèle du site. Comment as-tu découvert Horace ?

Je connais Marc, le cofondateur, depuis pas mal de temps. Nous nous sommes connus sur Sneakers.fr, car à l’époque nous étions tous les deux collectionneurs de baskets – je n’en achète plus que de temps en temps. Quand il a lancé Horace, j’étais un peu frustré parce qu’ils ne livraient pas en Angleterre, mais un ami, Sébastien de Turenne, a commencé à me ramener des produits lorsqu’il me rendait visite. Depuis un petit moment, nous pouvons nous faire livrer en Angleterre, ce qui est évidemment plus pratique. Le site est bien fait, il y a une bonne sélection, et les guides sont agréables à lire, donc ça me fait plaisir d’y acheter mes produits et de soutenir un beau projet.

Quels sont tes produits favoris ?

Les produits de la marque Hommer ont vraiment été une découverte. Je ne connaissais pas du tout, et franchement depuis, c’est devenu ma marque préférée pour tout ce qui est produits d’entretien de la barbe. D’ailleurs, j’ai un réassort de mes produits en cours de livraison. À part ça, je connaissais la plupart des marques du site, mais je n’aurais pas eu tendance à tester les produits. J’ai aussi essayé la crème hydratante et le gel nettoyant Horace qui sont vraiment très efficaces. C’est vraiment bien qu’ils développent leurs propres produits.

Ta barbe, tu la portes depuis longtemps ?

Ça dépend de ce que tu appelles barbe. Est-ce que tu considères une barbe de trois jours comme telle ?

Pas vraiment, mais disons que oui.

D’accord, alors, je ne me suis pas rasé à blanc depuis au moins une quinzaine d’années. Cela fait environ 7 ou 8 ans que je la porte longue, même si elle varie dans l’année : je la raccourcis en été et la laisse un peu plus longue en hiver. Il y a 7 ans, j’avais vraiment laissé pousser, quand je vivais encore à Paris, et ce n’était pas très bien vu. À l’époque ce n’était pas encore trop à la mode, sans compter que j’avais la tête rasée. Quand j’arrivais dans le métro, les gens me regardaient mal, et je me faisais contrôler par la police assez régulièrement. Pour tout te dire, quand j’ai laissé pousser ma barbe très longue, c’était pour un pari avec un ami. Nous n’avions pas le droit de nous raser du tout, et nous avons tenu six mois, même si c’était l’enfer pour moi.

Comment l’entretiens-tu ?

Je ne fais pas grand-chose. J’ai la chance d’avoir une barbe assez facile à soigner. J’en prends plus soin depuis peu, vu qu’avant je ne m’intéressais pas aux produits, par exemple. En vieillissant, j’ai commencé à m’en occuper avec plus d’attention. Je vais chez le barbier une fois par mois chez The General’s Barber Shop pour un bon shampoing. Ils sont super sympa, et tout est fait au ciseau. Ils savent ce qu’ils font.

Penses-tu t’en débarrasser un jour ?

Non, j’ai trop peur (rires) ! Je ne sais même pas à quoi je ressemble sans. Je pense que j’aurais l’impression de perdre 10 bons kilos et à chaque fois que j’y pense, ça m’effraye. Donc, pour l’instant, je la garde. C’est un peu une histoire de famille, puisque mon père lui-même portait la barbe. C’est donc très naturel pour moi d’en avoir une. Le seul problème, c’est ma mère, qui n’aime pas quand c’est trop long… Elle trouve que ça fait trop méchant.

Que fais-tu le matin au réveil ?

Il faut savoir que je suis lent le matin. J’ai besoin de temps mais dès que je me lève, je vais prendre une douche. J’utilise le savon végétal liquide à la menthe de Dr Bronner et le gel nettoyant Horace. Ensuite, je passe de la crème sur mon visage, celle d’Horace encore que je trouve géniale. Je me coiffe avec un peu de hair wax Sachajuan et j’ai fini.

Combien de temps passes-tu dans la salle de bain ?

Entre 30 et 45 minutes.

Ensuite, tu prends ton petit-déjeuner ?

Oui. En ce moment, je me prépare un bol de Weetabix avec du lait et du yaourt à la noix de coco, ensuite je prends un kiwi, une banane, un jus d’orange, une compote, et un shaker de petit-lait avec des flocons d’avoine. Parfois à la place des céréales, ça va être des flocons d’avoine avec de l’huile de coco et des fruits rouges, ou du pain complet avec du beurre de cacahuète. Ce n’est que l’élément principal qui varie, le reste ne change pas trop. Je suis très routinier dans ce sens-là.

Ça ressemble à un petit-déjeuner de sportif.

J'ai toujours fait du sport, depuis tout petit. Quand j’ai commencé à travailler, les salles de sport étaient plus pratiques par rapport à mes horaires. J’ai récemment commencé le jiu-jitsu il y a quelques mois au FightZone London, avec le coach Marco Canha. J'essaye d'en faire 2 ou 3 fois par semaine, ce qui fait entre 3 et 4 heures 30 par semaine. Je vais aussi à la salle de sport, 2 fois par semaine pour travailler le reste du corps.

Pourquoi le jiu-jitsu ?

J'ai eu envie de commencer car je regarde beaucoup de combats de boxe et d'UFC depuis longtemps, et ayant déjà fait de la boxe dans le passé, j'avais envie d'essayer quelque chose de différent. Je voulais aussi faire quelque chose de sportif tout en m’éloignant de la levée de poids. Je voulais apprendre quelque chose de nouveau. Aussi, apprendre à étrangler des gens de façons multiples me semblait être assez fun (rires).

Tu as beaucoup de plantes chez toi, fais-tu du jardinage quand tu ne fais pas de sport ?

Non, pas du tout. Pour tout te dire, j’ai même déjà fait mourir des cactus. C’est ma fiancée qui s’occupe des plantes et qui les entretient. J’aime beaucoup les plantes mais je me contente que de leur donner des noms. Ils sont tous basés sur des boxers, par exemple il y a Mike comme Mike Tyson, Rhonda comme Rhonda Rousey, Nate comme Nate Diaz, Connor comme Connor McGregor, Manny comme Manny Pacquiao, et le palmier c’est Ali comme Mohammed Ali.

Tu m’as dit que tu collectionnais les sneakers. Aujourd’hui, tu en possèdes combien de paires ?

Sujet sensible. Je vais mentir, comme ça ma copine ne va pas me dire que je dois en revendre. Ici à Londres, je dois en avoir entre 80 et 90. En France, j’en ai stocké dans le garage de ma sœur. En tout, je dirais que j’ai environ 150 paires.

Tu les as toutes portées ?

Oui je les porte toutes, sauf les plus anciennes. Récemment d’ailleurs, j’ai fait craquer une paire de de TNs, une originale de 1998 que j’ai longtemps portée. La pauvre, c’était sa dernière sortie. Donc oui je les porte toutes, d’autant je ne suis pas très doué pour vendre. Même s’il y en a certaines que je n’ai pas mises depuis 1 an, je n’arrive pas à m’en débarrasser.

Tu continues à en acheter régulièrement ?

J’en achète beaucoup moins parce que les designs sont devenus moins intéressants.

Tu préfères Nike ou Adidas ?

Principalement Nike. Les Jordans à la base. Mais après ce n’est pas que je préfère Nike pour préférer Nike, ça dépend des modèles. Par exemple, Adidas a sorti les gammes NMD et Ultra Boost, et pour moi ce sont les meilleurs modèles qui sont sortis cette année. J’en ai acheté, et je privilégie vraiment le modèle plus que la marque. Une chose est sûre, je n’ai jamais dépensé plus de 200£ pour une paire de sneakers : je préfère acheter une paire de Common Projects à 300£ qu’une paire que j’aurais ratée et dont les prix flambent.

Question vêtements, quelles marques préfères-tu ?

J’aime beaucoup Norse Projects. C’est simple et ils utilisent de belles matières. Je porte aussi du Homecore Paris que je portais déjà étant plus jeune. C’est une marque qui a bien évolué. A l’époque c’était une marque de rappeurs avec des t-shirts streetwear pur et dur et des logos pas subtils du tout, mais ils ont évolué en suivant l’âge de leurs consommateurs. Les vêtements sont faits au Portugal avec de belles matières. Par contre, je n’achète pas H&M et autre « fast fashion ». Je préfère acheter des vêtements qui seront encore portables au bout de deux ans sans pour autant être démodés. J’aime bien aussi APC et Ralph Lauren.

Avant de partir, je voudrais savoir où tu as acheté tes deux bagues.

Les deux ont été faites par un ami bijoutier à Paris. Il s’appelle Samuel Huguenin et c'est quelqu'un de très talentueux qui a travaillé pour des maisons de haute joaillerie. Ça fait à peu près 7 ans que je le connais. Tous les bijoux qu’il fait sont sur-mesure et personnalisables.

Voilà, j’ai tout ce qu’il me faut. Merci pour ton temps !

Merci et au revoir.

Photos : Justin M. Gong

Interview : Pierre-Alexandre M'Pele

Les produits de Yann-Gael Cobigo
Best seller
Hydratant visage matifiant Hydratant visage matifiant
Best seller
Nettoyant visage purifiant Nettoyant visage purifiant

Sur le même sujet