Bienvenue !
Mon panier

En cours de chargement...

Dans la routine de Julien Pham

Texte Matthieu Morge Zucconi
Photos Victoria Paterno

Le fondateur de l’agence Phamily First qui s’occupe de l’image de restaurants et d’événements culinaires parle vélo, cheveux longs et nourriture.

Au coeur du 19ème arrondissement de Paris, c’est sous le regard vigilant de son chat Grosbijou que Julien Pham nous ouvre la porte de son appartement, véritable cabinet de curiosités. “Je garde beaucoup de choses, mais ce ne sont que des souvenirs qui ont de l’importance à mes yeux”, explique-t-il. Autour d’un café filtre léger, qu’il boit dans un mug sur lequel est écrit “It’s lonely at the top”, il nous raconte ce qui fait son quotidien. Au menu ? Vélo, cheveux longs et nourriture.

Julien, que fais-tu dans la vie ?

J’ai 34 ans et j’ai fondé une agence, Phamily First. Mon domaine d’expertise, c’est la bouffe. Je travaille pour des marques, des particuliers, des restaurants sur de la DA, comme avec Holybelly, de la stratégie, des packagings, des évènements pour des marques, comme un dîner Nike où il y avait à table Kobe Bryant et Neymar ! J’organise aussi des évènements Phamily First, qui reflètent notre état d’esprit : une rencontre entre The Beast, un restaurant de barbecue, et Lao Siam, un restaurant laotien, par exemple. Enfin, je suis conseiller créatif pour Viceland : on fait un show sur le vin naturel, un projet qui me tient à coeur car il me permet d’aller voir tous les vignerons que j’adore !

Comment t’es-tu lancé dans le domaine de la nourriture ?

Je pense que la nourriture a toujours été en moi. C’est une passion qui me vient de ma mère et de ma grand-mère, mais aussi de ma soeur, Céline, qui est une chef indépendante très douée. J’ai beaucoup pratiqué la sortie au restaurant, il n’y avait rien sur le segment : j’en ai donc fait mon métier il y a 9 ans, en montant un magazine sur le sujet, Fricote. C’était mon bébé, que j’ai quitté il y a deux ans. Les méthodes que nous appliquions à l’époque n’était pas à 100% les miennes, et j’avais besoin de plus de liberté. J’ai alors lancé ma propre agence, où je pourrais appliquer ma vision.

Justement, c’est quoi, cette vision ?

Sur mes évènements, je pense que l’on montre une vision un peu alternative, qui repose sur des choses simples. Les codes qui font le succès de nos évènements, c’est la convivialité, la chaleur, le choix de la musique - quelque chose de très mal utilisé par les restaurants en France. Du côté de la nourriture, on met en avant des choses simples : je n’aime pas que les gens ne comprennent pas ce qu’ils mangent !

Aujourd’hui, combien de personnes travaillent avec toi ?

La base est de trois personnes : Agathe, Marjorie, et moi. Ensuite, je suis très bien entouré : je bosse avec des gens que j’aime, que je respecte, des amis comme les artistes Tyrsa et Yue Wu ou encore le photographe Vincent Desailly.

D’où travailles-tu ?

Il n’y a aucune règle, ce qui est une grande chance. Je n’ai jamais trop compris l’idée de faire acte de présence au bureau. Je peux travailler de chez moi, surtout si c’est une tâche qui demande de la concentration, comme de la stratégie ou de l’écriture de texte. Après, mes journées sont très longues : mon 9-18 à moi, c’est un midi - minuit, il faut aller dans les restaurants, rencontrer les gens, discuter.

Du coup, comment commence ta journée ?

Sans réveil, déjà ! Je me réveille vers 9:00, 10:00 en général. Je n’ai pas vraiment d’horaires, comme je te disais : je peux bosser la nuit, le week-end. Je ne fais pas d’ulcère quand je vois mon ordi et qu’il y a des mails ! Je bois beaucoup de café, un filtre que je fais avec V60 : ma machine s’est cassée et j’ai commencé à utiliser ça. Ça me détend, de le préparer.

Tu sautes sous la douche ensuite ?

Oui. J’utilise le gel douche menthe poivrée / arbre à thé. C’est exactement le genre d’ambiance que je recherche : ça me rappelle mon père, qui utilisait un gel douche mentholé. C’est hyper agréable, ça revigore. Tu sais, j’ai jamais été introduit aux produits de soin mais lorsque j’ai lancé ce projet, je me suis recentré sur mon bien-être mental et physique. J’ai eu envie de prendre soin de moi, alors que j’utilisais juste du déodorant avant (rires) !

Et maintenant, tu utilises quoi ?

Ça fait quelques années que j’ai commencé à utiliser de la crème hydratante et du baume à lèvres, notamment car je fais beaucoup de vélo et que c’est compliqué en hiver sans. J’utilisais Biotherm mais je suis passé à Horace : la marque m’a longtemps tenté et, quand j’ai franchi le pas, j’ai découvert une marque qui me ressemble, plus simple. J’aime bien aussi l’exfoliant.

Tu portes les cheveux longs. Comment en prends-tu soin ?

J’avoue que c’est la galère ! Je me lave les cheveux tous les deux jours. Le séchage est long ! Je coupe mes cheveux tous les dix jours, car j’ai une undercut. Ensuite, je les porte quasi exclusivement attachés : c’est plus pratique, au moins mes cheveux ne vont pas dans le visage !

Tu me disais faire beaucoup du vélo, c’est ton moyen de faire du sport ?

Je mange beaucoup, forcément, donc je dois faire du sport ! Je joue au foot 1 à 2 fois par semaine et, sinon, je ne me déplace qu’en vélo, effectivement ! Je suis un peu à l’écart, dans le 19ème. C’est volontaire : j’ai grandi dans le Val d’Oise, et cette idée de rentrer chez moi est très importante pour moi ! Du coup, je fais au moins 30 minutes de vélo par jour. Parfois, si j’ai beaucoup de rendez-vous par exemple, je vais faire une bonne heure sur la route !

À part ça, tu arrives à couper du travail ?

J’en ressens pas vraiment le besoin, car mon métier est aussi ma passion : en quittant Fricote, j’ai bâti moi-même les fondements de ma nouvelle vie, et j’ai aujourd’hui une vraie liberté d’esprit. Aujourd’hui, je peux avoir un tunnel de travail de 10 jours sans lâcher, et je peux aussi déconnecter. C’est primordial : j’aime profiter de voyages, et c’est compliqué si tu es toujours interrompu par des mails. Dans ma situation, il faut bien que je prépare mes escapades, mais j’y arrive : j’ai récemment passé 1 mois à Los Angeles, et je vais bientôt à Tokyo !

Les produits de Julien Pham
Best seller
Hydratant visage matifiant Hydratant visage matifiant
Best seller
Nettoyant visage purifiant Nettoyant visage purifiant
Best seller
Exfoliant visage Exfoliant visage
Gel douche pour homme parfumé pour tous les types de peau Gel douche pour homme parfumé pour tous les types de peau

Sur le même sujet