Bienvenue !
Mon panier

En cours de chargement...

Dans la routine de Jean Baptiste Mac Luckie

Texte Matthieu Morge-Zucconi
Photos Victoria Paternò

Le consultant en data parle tatouages, musculation et hydratant visage riche.

Jean Baptiste Mac Luckie est déjà connu de nos lecteurs les plus assidus. Récemment, il nous a notamment raconté comment se remettre au sport avait changé son rapport à son corps. Il paraissait donc logique et évident de l’interroger sur sa routine. Rendez-vous pris chez lui, autour d’un café filtre impeccablement dosé, pour parler tatouages, acné, et coaching sportif.

Hello Jean Baptiste, que fais-tu dans la vie ?

Je m’appelle Jean Baptiste, j’ai 27 ans. Je suis social data consultant, spécialiste en social listening : l’écoute du web social pour aider les marques à comprendre leur audience. Je travaille chez Linkfluence depuis 5 ans. Je suis également une formation pour devenir coach sportif.

C’est quoi, cette formation ?

C’est une formation à distance, qui vient du Royaume-Uni. J’ai eu un long travail sur mon corps, qui m’a profondément changé : j’aimerais aider les gens qui ont les mêmes besoins que j’ai pu avoir dans des domaines comme la musculation ou la nutrition. J’ai envie d’aider les gens à prendre confiance en eux, en fait. Ça passera certainement par du coaching en ligne : c’est comme ça que je suis coaché, et je trouve que c’est une bonne formule pour le coach comme pour le coaché. Déjà, c’est moins cher - c’est donc très bien pour des petits budgets - et surtout, pour le coach, c’est moins chronophage, ce qui permet de prendre plus de clients. Mon idée, c’est de faire un complément de revenus grâce à ça.

Tu comptes donc continuer à exercer ton job actuel. Tu t’y sens bien ?

Oui ! J’ai pas mal de liberté. L’organisation est assez souple, je peux télétravailler. J’ai un profil consultant, à la fois en interne et en externe : j’accompagne autant les gens en interne que les clients, pour qui on produit des études marketing. Mes journées sont chargées, mais je ne pars plus après 19:00, j’ai déjà donné.

Tu avais du mal à déconnecter avant ?

Oui, j’ai frôlé le mini burn-out, pour être honnête. Je me mettais beaucoup de pression, faisais des nuits blanches au travail. Ça me servait en visibilité professionnelle, mais clairement pas en vie personnelle. Aujourd’hui, je fais l’effort de couper.

Pour en revenir au sport, tu en fais beaucoup aujourd’hui ?

Je m’y suis remis il y a 11 mois. Après 2 ruptures particulièrement difficiles, j’ai décidé de demander de l’aide à mon coach. Je voulais des résultats. Depuis, je fais 1h à 1h30 de musculation, 4 à 5 fois par semaine. Je fais attention à ce que je mange aussi. Je tiens un journal d’alimentation, pour suivre ma consommation et trouver un équilibre. Pour moi, c’est un système : je fais attention aux produits que j’utilise, mais aussi à ce que je mange.

Ça fait longtemps que tu t’intéresses au skincare ?

J’ai eu une poussée d’acné à 24 ou 25 ans qui a miné ma confiance en moi. Je prenais beaucoup de remarques des gens, et en réaction, je me cloîtrais chez moi en quelque sorte. Je voulais une solution durable : je suis allé chez le dermato qui m’a prescrit un traitement au roaccutane. Ça a marché, et ma confiance en moi a augmenté. Pendant le roaccutane, je ne faisais pas attention : je n’avais pas de nettoyant visage, par exemple. Après le traitement, j’ai eu 1 ou 2 spots et j’ai paniqué. Le produit est assez “hardcore”, moralement notamment, donc je n’avais pas du tout envie de recommencer, donc j’ai commencé à m’intéresser aux produits avec dans la tête de me construire une super routine. Je me suis dirigé vers la parapharmacie puis Kiehl’s, mais j’ai détesté. Puis j’ai découvert Horace.

Comment as-tu commencé à utiliser nos produits ?

J’ai commencé avec le kit visage intégral. Honnêtement, j’ai trouvé le rapport qualité prix incroyable. Le nettoyant, par exemple, est super efficace. Je l’adore. Aujourd’hui, dans ma routine, il y a beaucoup de Horace, mais pas seulement.

Tu utilises quels produits, du coup ?

Mon premier geste, c’est le nettoyant Horace. Ensuite, j’utilise la lotion tonique. Ensuite, je mets un sérum à la vitamine C, et un aux rétinoïdes, puis un plus complet : Buffet, de The Ordinary. J’aime beaucoup leurs produits. J’ai la peau assez sèche depuis le traitement au roaccutane, donc j’utilise l’hydratant visage riche Horace que j’adore. Je trouve la texture et l’odeur parfaites. Pour finir, je mets un produit The Ordinary à l’acide hyaluronique. Ma routine est “longue”, on pourrait penser, mais c’est très facile à faire. Horace, c’est la base de la pyramide. Le reste vient en complément !

Tu as pas mal de tatouages. Pour le corps, tu utilises quoi ?

J’aime les gels douche Horace, et ceux de Rituals aussi. Je mets de l’aloe vera sur mes tatouages. J’en ai 5, le 6ème est en cours. Ah, et j’utilise le déodorant Horace. J’ai mis un peu de temps à m’y adapter, mais il est génial. Avant, je ne faisais pas attention aux déodorants que je mettais : je n’avais jamais testé de déodorant naturel auparavant.

Tu te rases régulièrement ?

Oui ! J’utilise un rasoir de sûreté. Les triples lames m’irritaient la peau, pour être honnête. C’est mieux, pour moi, avec une seule. En plus, c’est économique, et l’objet est stylé ! J’aime bien les crèmes à raser, plus que les mousses. Le rasage, je fais ça tous les deux jours. Je n’ai pas assez de poils pour faire pousser une barbe - c’est frustrant, mais c’est comme ça ! C’est du temps pour moi, j’aime beaucoup ça. Je suis quelqu’un de très attaché aux rituels.

Ah oui ?

Oui ! Le matin, j’aime prendre mon temps. Je fais mon café, au filtre, avec mon moulin. C’est presque méditatif. Je regarde mes mails, puis je médite pendant 5 à 10 minutes grâce à deux applis : Calm, un peu l’app de référence, et Primed Mind, qui est proche de l’hypnose et qui m’a bluffé. Ces rituels contribuent à mon bonheur. C’est une source de joie.

Les produits de Jean Baptiste Mac Luckie
Kit intégral visage Kit intégral visage
Hydratant riche visage Hydratant riche visage
Best seller
Déodorant Déodorant

Sur le même sujet