Bienvenue !
Mon panier

En cours de chargement...

Dans la routine de David Sainteff

Texte Matthieu Morge Zucconi
Photos Victoria Paterno

L'investisseur parle produits simples, sport quotidien et monde de la finance.

Quand David Sainteff nous accueille chez lui, dans le 10ème arrondissement, il s'amuse : “ma routine est super simple, vous avez dû en voir des meilleures !”. Pourtant, en échangeant avec lui, on comprend très vite que l’homme, investisseur dans un fonds d’investissement, est en fait plein d’habitudes. Il répond à nos questions sur ses produits favoris, son sport quotidien et son presque-uniforme.

Bonjour David. Est-ce que tu peux te présenter ?

Je m’appelle David, j’ai 29 ans. J’habite à Paris, et je suis investisseur dans un fonds d’investissement. Généralement, quand j’ai dit ça, les gens arrêtent de me poser des questions (rires) !

J’en ai encore pas mal à te poser… Ton job, il consiste en quoi ?

Il y a deux parties. La première, c’est d’identifier des boîtes dans lesquelles nous pourrions investir. Ça consiste aussi à rencontrer les entrepreneurs, à comprendre leur marché et leurs problématiques. On doit se projeter avec eux sur le long terme, on est presque dans du trendsetting, il faut comprendre ce qui va marcher. La deuxième partie, c’est d’accompagner les boîtes dans lesquelles nous avons déjà investi, sur des problématiques opérationnelles (stratégie, marketing, recrutement, opérations…) Tout ce dont elles peuvent avoir besoin ! Ma journée est donc rythmée de nombreux rendez-vous.

Comment es-tu devenu investisseur ?

J’ai fait Paris-Dauphine, puis de la recherche aux Mines. J’ai ensuite travaillé en Inde, pour une mission de conseil en stratégie. Ensuite, en rentrant en France, j’ai commencé à travailler chez Deezer. Déjà, là-bas, j’étais intéressé par l’opérationnel, les dessous de l’entreprise… J’ai ensuite rejoint Jumia, une entreprise du groupe Rocket Internet pendant trois ans. Là-bas, je travaillais sur des sujets d’optimisation de performance des sites et des équipes. C’est par la suite que j’ai rejoint GFC, le fonds d’investissement où je suis aujourd’hui.

On imagine souvent le milieu de l’investissement comme un milieu très normé, en termes de vêtements notamment. C’est le cas ?

Pas chez nous ! Dans le fonds dans lequel je travaille, nous cherchons à réduire les barrières entre le monde de la finance et les entrepreneurs. Nous sommes d’ailleurs tous issus du monde de l’entrepreneuriat ou d’anciens opérationnels. Il n’y a pas de codes déterminés, contrairement à beaucoup de fonds assez normés, avec des codes vestimentaires plutôt formels. Je peux m’habiller comme je veux, et c’est souvent avec le même style !

C’est à dire ? Tu es adepte de l’uniforme ?

Dans mon job, j’ai plein de micro-décisions à prendre, ce qui peut être épuisant. Du coup, dans ma vie personnelle, je cherche à être cadré au maximum pour avoir à éviter d’en prendre plus. Je pense que chaque décision est une charge pour le cerveau humain, donc j’évite les dilemmes superflus. Je me lève à telle heure, je vais à la salle à telle heure. Si j’ai un jean qui me plaît, je le prends en plusieurs coloris. J’ai un peu toujours les mêmes pulls, un peu toujours les mêmes chaussures en cuir, solides. Je ne suis pas habillé tous les jours pareil, mais il y a toujours une base commune. Pour les produits, c’est pareil.

Justement, que recherches-tu dans des produits ?

Il faut que ça me parle. Un gel douche avec un pilote de F1 dessus, ça ne me parle pas. Je cherche des produits sans parfum, ou avec un parfum très léger. Pour ça, Horace me convient très bien : c’est tout à fait ce que je recherche. Je suis particulièrement fan de l’hydratant, car j’ai la peau sèche. Idem, pour les cheveux, j’évite l’effet brillant : je cherche quelque chose de discret, donc une cire - pour éviter les cheveux plats.

En terme de parfum, tu portes quoi ?

J’alterne entre Blenheim’s Bouquet, un parfum de Penhaligon’s, et “Eau des Minimes”, du couvent des Minimes en Provence. C’est mon favori !

À quelle heure commence ta journée ?

Elle commence assez tôt, car j’essaye de faire du sport tous les jours, et c’est généralement le matin que je cale ça. Je suis à la salle à 7:30, jusqu’à 8:30, 8:45. Je cours, principalement, histoire de me dépenser. Je suis au bureau à 9:00 tous les matins.

Comment s’organisent tes journées, entre tes différentes missions et tes rendez-vous ?

Mes plages horaires sont très organisées. Le matin, je travaille surtout avec la quinzaine d’entreprises de notre portfolio. Je m’organise en fonction des priorités de nos startups : une nouvelle levée de fonds, un changement de stratégie, un recrutement important… L’après-midi, je travaille plus sur l’identification de nouvelles entreprises. C’est une partie très importante de mon travail : il y a non seulement la partie très analytique, l’étude du marché et de la concurrence, mais aussi tout une partie de feeling. Il faut comprendre les fondateurs et leurs histoires, leur vision, leur sensibilité. Ce n’est pas un job de banquier, la relation humaine y est aussi importante que les résultats.

Tes journées se terminent tard ?

Je rentre rarement avant 20:00, et même lorsque je rentre, je continue à bosser : j’ai toujours un oeil sur mes mails, et je travaille sur quelques dossiers à la maison jusque tard.

Du coup, j’imagine que tu as du mal à déconnecter.

Je prends peu de vacances car il me faut un long break pour commencer à lâcher prise. Mon boulot est très énergisant. J’y pense beaucoup, même lorsque je fais du sport. Mais ce n’est pas dérangeant, car c’est très stimulant et passionnant !

Le week-end, tu as des habitudes particulières ?

Tous les dimanche après-midi, je prends une heure pour organiser ma semaine. Il m’arrive de faire un masque Horace en travaillant ! Après le sport du dimanche, je taille ma barbe à la tondeuse. Sinon, c’est l’occasion de bouger un peu : je suis très nature, donc je pars souvent me mettre au vert. J’ai une maison au bord de la mer où j’aime aller. J’adore pêcher !

Les produits de David Sainteff
Best seller
Hydratant visage matifiant Hydratant visage matifiant
Best seller
Nettoyant visage purifiant Nettoyant visage purifiant
Masque à l'argile Masque à l'argile

Sur le même sujet