Bienvenue !
Mon panier

En cours de chargement...

Alpha Sidibé, studio manager de Christian Louboutin

Texte Anthony Vincent
Photos Victoria Paterno

Le studio manager de Christian Louboutin parle création de chaussures, hydratation, et dégradé à blanc.

À quoi ressemble la vie de studio manager du créateur des chaussures les plus reconnaissables au monde ? Chez Alpha Sidibé, l'excentricité se devine dans les détails comme ses mocassins blancs à pics qui tranchent avec son allure BCBG millimétrée. Il parle création de chaussures, hydratation trois fois par jour, et dégradé à blanc trois fois par semaine.

Tu veux bien te présenter ?

Je m'appelle Alpha Sidibé, j'ai 33 ans. Je travaille dans la mode, du côté des accessoires. Je gère la vie du studio de Christian Louboutin.

Ça consiste en quoi de gérer un studio de chaussures et d'accessoires ?

Après avoir été assistant du directeur artistique pendant près de deux ans, je suis maintenant le studio manager. En plus de faire des chaussures Christian Louboutin, on fait aussi des collaborations avec certaines marques, notamment pour leurs défilés. Mon rôle, c’est de comprendre au mieux la direction créative des designers et de rendre leur projet possible. Je regarde s’il est possible d’adapter une forme déjà existante, je source les meilleures matières et lance la création de prototypes. Quelques semaines plus tard, on fait les essayages pour vérifier la cambrure, l’équilibre, on envoie les rectifications à faire, puis on lance les commandes. Toute cette organisation opérationnelle prend deux mois environ, de l'idée à sa concrétisation.

Tu as toujours voulu travailler dans la mode ?

En fait, je rêvais plutôt d'être assistant social. Quand j'étais enfant, ma mère, très coquette, me composait des sacrés looks ! Cela a dû planter une petite graine mode en moi qui s'est révélée quand j'avais 18-19 ans. Je faisais des études de socio-politique et je travaillais le samedi chez Gap comme job étudiant. L'agence de relations publiques qui s'occupait notamment de cette marque cherchait un stagiaire et j'ai été pris. Cette expérience m'a peu emballé mais permis de comprendre que j'avais besoin de travailler plus près des produits. Après un stage au Ministère de la culture et de la communication, je suis entré chez Louboutin où j'ai senti que j'avais trouvé mon domaine.

Au studio, plus c'est compliqué, plus tu t'amuses ?

Ma problématique c'est de comprendre et faire comprendre aux deux parties aussi bien les questions techniques qu’artistiques. Je ne réponds jamais “non”, mais toujours par des solutions ou des manières différentes d'aborder le problème pour débloquer la situation. Cela entretient totalement ma passion pour l'humain car je rencontre tout un panel de personnes. Christian Louboutin aborde vraiment les choses par passions et coups de coeur, et non par calcul, ce qui se traduit notamment par une grande diversité dans la société et les projets internationaux.

Tu dirais que tu es passionné de chaussures ?

J'aime le soulier car il a quelque chose d'intemporel. Le fétichisme y est plus fort que dans le vêtement, c'est sûr. C'est aussi un défi technique car cela soutient toute la silhouette. Ce qui se passe parfois pour de grands défilés de marques de vêtements, c'est qu'ils pensent aux chaussures au dernier moment, et c'est là que notre expertise apparaît clé. Personnellement, j'ai énormément de chaussures, mais je refuse de les compter (rires).

Ça te prend du temps le matin de choisir tes souliers ?

Je me réveille toujours avant mon réveil vers 7h, et ma technique c'est de checker la météo puis de regarder mon dressing pendant 2 minutes sans farfouiller, et c'est une fois sous la douche que je l'analyse mentalement pour choisir ce que je vais mettre !

Tu utilises quoi comme produits dans la salle de bain ?

Ma dermato m'a invité à utiliser le moins de produits possible. Je me lave avec le gel douche Fleur d'oranger / Petitgrain dont j'adore l'odeur ou quand il fait plus froid une formule surgrasse comme la douche-crème concentrée Lipikar de La Roche-Posay. Je me rase de près, puis m’hydrate systématiquement le visage et le corps car j’ai la peau très sèche. J'aime beaucoup l'hydratant visage matifiant car il régule parfaitement l'excès de sébum que j'ai pendant l'été tout en m'hydratant tout au long de la journée. Une fois que j'ai mis du baume hydratant mains, je vais au bureau à pieds en 15 minutes.

Tu fais d'autres soins particuliers ?

Maintenant que tu le dis, je réalise que je m'hydrate le visage trois fois par jour, en fait (rires) ! Plus par envie que par besoin. Vers 14h, je me rafraîchis à l'eau claire puis je remets de la crème, et le soir même chose. Trois fois par semaine, le lundi, mercredi et vendredi, je vais chez le coiffeur car j'aime que mon dégradé à blanc soit toujours impeccable. Le coiffeur me fait les contours sur le devant mais pas à l'arrière sinon cela m'irrite. Une à deux fois par mois, je m'offre un massage relaxant en institut, et tous les deux mois je fais une manucure. Des mains soignées, c'est la meilleure carte de visite. Avant, je me rongeais beaucoup les ongles, mais on m'a offert un chien pour mes 30 ans et depuis j'ai arrêté sans même m'en rendre compte. Un avantage collatéral !

Les produits d'Alpha Sidibé
Best seller
Hydratant visage matifiant Hydratant visage matifiant
Gel douche naturel pour homme à la fleur d'oranger et petitgrain Gel douche naturel pour homme à la fleur d'oranger et petitgrain
Baume main hydratant au beurre de karité pour homme Baume main hydratant au beurre de karité pour homme

Sur le même sujet