Bienvenue !
Mon panier

En cours de chargement...

Comment arrêter de se ronger les ongles ?

Texte Anthony Vincent
Photos D.R.

Nos conseils pour en finir avec cette habitude.

Entre ceux qui les mordillent par réflexe lorsqu’ils sont stressés et ceux qui y trouvent un moyen pratique de les couper, se ronger les ongles compte souvent comme une habitude dont on aimerait bien se débarrasser. En plus d’être mauvaise pour la santé et votre style, elle est également symptomatique d’un malaise plus profond.

Pourquoi se ronge-t-on les ongles ?

Se mordiller les ongles est une habitude banale : près d’un tiers des Français serait touché par ce trouble obsessionnel compulsif, généralement sous une forme légère. Même si ce TOC est toujours moins contraignant que de vérifier 15 fois si vous avez bien fermé votre porte à clé, il peut vous empêcher de héler un taxi dans un moment fatidique ou nuire à vos capacités sur Fifa.

L’onychophagie, nom scientifique du phénomène, correspond généralement à une réponse à l’ennui ou à l’anxiété, une façon de gérer sa frustration quand boire une bière au bureau serait mal vu. Cela peut s’installer dès l’enfance, dans la continuité de l’habitude de porter ses doigts à la bouche et de sucer son pouce, et perdurer pour des causes externes comme l’anxiété, la nervosité, le stress, ou un match de votre équipe préférée. Se ronger les ongles peut également être le symptôme plus grave d’un problème d’estime de soi, comme un moyen inconscient d’auto-agression.

Quels risques pour la santé ?

En plus d’être particulièrement inesthétique, l'onychophagie peut causer des micro-lésions cutanées, des saignements, des infections, et des dates Tinder ratés. Porter régulièrement ses doigts à sa bouche quand on a les mains sales, dans les transports en commun par exemple, augmentent les risques de tomber malade. La transmission des germes de la main à la bouche et inversement multiplie en effet les risques d’infection. Pour boucler le cercle vicieux, comme se ronger les ongles est souvent mal vu en société, cela peut provoquer de l’anxiété, et donc donner encore plus envie de les grignoter. Le meilleur moyen de finir comme le Docteur Denfer, le méchant dans Austin Powers.

Prendre conscience du problème

“Un jour, une femme dans le métro a posé un regard de dégoût sur mes mains et ça m’a motivé à arrêter, tant cela m’a heurté dans mon estime”, témoigne Axel, ancien rongeur compulsif.

Plus tôt vous prenez conscience du problème et de son étendue, plus il sera facile de l’enrayer. D’abord, identifier ce qui provoque cette envie permet de mieux s’en défaire. Chaque fois que vous vous surprenez à vous ronger les ongles doit devenir l’occasion de réfléchir à pourquoi vous le faites : par ennui, stress, fringale ou appréhension à l'approche de la fin du mercato de football ?

Canaliser son énergie autrement

S’il s’agit d’une petite faim, vous pouvez garder sur votre bureau un sachet d’amandes, par exemple, afin de grignoter quelque chose de sain, satisfaisant et rassasiant qui se conserve longtemps.

Contre l’ennui, mâcher un chewing gum, une pastille sans sucre aura le mérite d’occuper votre bouche et d’épargner vos doigts. Mieux, un cure-dent parfumé vous donnera l’air de Ryan Gosling dans Drive.

Face à l’anxiété, jouer avec une balle anti-stress ou faire de courts et discrets exercices de respiration permettra de canaliser votre énergie autrement sur le moment. Caser quelques heures de sport en plus dans la semaine aidera à apaiser votre esprit, en libérant notamment des hormones du bien-être. Cela va booster votre estime de vous-même, sans calorie.

En plus de toutes ces techniques, le vernis amer peut également servir. À force de vous dégoûter de vos propres ongles, il vous conditionnera à moins les porter à votre bouche et les renforcera au passage. “J'utilisais Raylex, une solution amère (la pire que j'ai testée), qui se présente sous la forme d'un stabilo”, ajoute Axel. “Ça ne s'en va pas au lavage et reste actif facilement 24h. Je le déposais aussi sur la peau du doigt pour me dégouter dès que je portais ma main à la bouche.”

En dernier recours, recouvrir le bout de ses doigts de pansements vous empêchera d’y goûter. Vous pourrez toujours faire croire que vous en portez à cause de sessions de guitare enflammées ou d’un sauvetage de chaton dans un incendie.

Se motiver avec des photos du processus

Comme pour arrêter de fumer, se fixer une date précise à laquelle débuter le sevrage amène à en savourer les derniers instants et donc à mieux prendre conscience du problème. Pour plus de motivation, prendre des photos chaque semaine et les mettre dans un endroit bien visible aide à concrétiser la démarche : sur votre table de nuit, dans votre salle de bain, ou dans un album incomplet Panini. On vous déconseille la porte du frigo, à moins que vous ne souhaitiez entamer un régime. Votre évolution apparaîtra ainsi plus palpable et motivante. Libre à vous de vous créer un pin’s “1 mois sans me ronger les ongles” pour fêter ça.

Prendre davantage soin de ses mains pour les revaloriser

Pour se motiver à ne plus se ronger les ongles, prendre davantage soin de ses mains peut beaucoup aider et vous rendre plus élégant en prime. Les nourrir régulièrement avec un baume hydratant mains contribuera à des ongles plus forts et des poignées de mains plus convaincantes. Si vous trouvez en plus le parfum de votre crème agréable, cela vous motivera davantage à vous en servir et vous permettra d’associer le soin des mains à une source de plaisir pour vous et tous ceux qui auront l’honneur de vous saluer.

Enfin, rien de tel qu’une manucure au bout de quelques semaines de repousse pour vous récompenser de vos précieux efforts et vous valoriser. Investir de l’argent dans la beauté de ses mains donne soudain beaucoup moins envie de se ronger les ongles ! Ce moment de pure détente a déjà rendu accro Marc, co-fondateur d’Horace, qui s’y adonne deux fois par mois. Chacun ses petits plaisirs.

Demander une aide extérieure

Si tout cela ne suffit pas, vous pouvez toujours faire appel à une aide extérieure. “On n’y pense pas en tant qu’homme, mais on peut aussi se faire poser des faux-ongles”, explique Axel. “J’en ai eu en résine qui m’ont bluffé par leur naturel et qui ont tenu plus de 3 semaines”. Ça tombe bien, le cerveau a besoin d’environ 21 jours pour se défaire d’une habitude, ce qui laisse à vos vrais ongles le temps de pousser en-dessous pendant que leurs suppléants se sacrifient pour le bien de votre allure de gentleman.

Le yoga, la méditation, ou la sophrologie ont fait leurs preuves sur certaines personnes. La thérapie comportementale et l’hypnothérapie sur d’autres. L’important est de croire en la méthode vers laquelle vous allez vous tourner pour qu’elle fonctionne, donc libre à vous de vous essayer au vaudou. En parler autour de vous peut vous permettre de tomber sur quelqu’un qui a essayé quelque chose qui a fonctionné sur lui et pourra marcher sur vous aussi. La solution est souvent à portée de main.

Une fois sur votre lancée, vos ongles pourraient vous paraître mous et cassants mais ce n’est qu’une raison supplémentaire d’employer un baume hydratant mains et ongles pour renforcer les troupes. Ça y est, vous touchez la perfection du doigt.

Haut les mains
Baume main hydratant au beurre de karité pour homme Baume main hydratant au beurre de karité pour homme
Duo baume mains Duo baume mains

Sur le même sujet