Bienvenue !
Mon panier

En cours de chargement...

Faut-il utiliser un gant de toilette ?

Texte Vadim Poulet
Photos Paramount Pictures

Une main bien hydratée dans un gant de coton ? Mauvaise idée.

Le gant de toilette est à la France ce que le bidet est à l’Italie : une tradition qu’aucun autre peuple n’envie. Contrairement au Negroni ou à Horace. Enfant, on vous en a probablement vanté les mérites. Mais vous êtes désormais adulte, et il est l’heure du bilan honnête de la débarbouillette, comme l’appellent les Québécois. Sans prendre de gants.

Nostalgie et praticité

N’enlevons pas au gant de toilette son premier (et seul) avantage. Il participe de l’apprentissage de la propreté en aidant les enfants à se laver seul et correctement. « Frotte bien », disaient les parents qui avaient bien compris le point positif du gant de toilette. Humide, il permet d’exfolier régulièrement, voire d’obtenir une action très ciblée sur des zones touchées par les peaux mortes. Se frictionner le visage au gant permettrait par exemple de conserver un teint frais et rose : ce n’est pas la jeunesse éternelle, mais c’est déjà ça. Il sert aussi à masser la peau pour la raffermir et la détendre, et drainer l’eau pour plus de fermeté. Toutefois, lecteur attentif d’Horace, vous savez que quelques secondes de jet d’eau froide en fin de douche auront le même effet.

À utiliser avec modération

Mais le gant frotte et a donc tendance à irriter la peau. Son usage ne serait donc conseillé qu’aux personnes à peaux très grasses, et encore, uniquement sur le dos et le visage pour un effet désincrustant, afin de lutter contre les points noirs (que vous évitez déjà grâce à un exfoliant).

Un nid à microbes

Malheureusement, ces bonnes raisons d’utiliser un gant de toilette sont contrebalancées par les inconvénients de l’objet. En effet, le gant est un terrain propice à la prolifération des champignons et des bactéries. Saturé d’eau, il conserve toutes les saletés et cellules mortes de la peau dans un milieu chaud et humide, et n’a que rarement le temps de sécher avant l’utilisation suivante.

Même rincé et séché de manière expéditive sur un sèche-serviette ou un radiateur (et encore, on sait d’expérience qu’il ne quitte pas la douche), le gant de toilette sera alors rigide et craquant à cause des cellules mortes, des résidus de savon et de la crasse. Cela n’en fait pas l’allié idéal de votre propreté.

Un entretien délirant

Pour toutes ces raisons, la débarbouillette est une aberration hygiénique. En outre, peu de gens utilisent deux à trois gants différents, comme il est recommandé de le faire : un pour le visage, un pour le corps et un dernier pour les parties intimes. La seule solution d’entretien est de changer ses gants de toilette après chaque utilisation, et de les laver en machine à 60 ou 90°, ce qui en fait en sus une très mauvaise décision environnementale.

Vivent les sans-gants

Que les amateurs sanguins du gant se rassurent - nul besoin de lever un poing enganté devant les bureaux d’Horace pour réclamer le respect dû à votre pratique, car il existe des solutions permettant de compenser les défauts du gant tout en apportant les mêmes bienfaits. En tube ou en éponge naturelle (qui, du coup, ne retient pas les bactéries comme du coton), les produits exfoliants Horace éliminent les peaux mortes sans agresser votre peau.

Face au gant de toilette, nous gagnons aux points.

Sous la douche
Éponge naturelle exfoliante au binchotan Éponge naturelle exfoliante au binchotan
Best seller
Exfoliant visage Exfoliant visage
Best seller
Gel douche naturel Cèdre de Virginie/Feuille de sauge pour homme Gel douche naturel Cèdre de Virginie/Feuille de sauge pour homme

Sur le même sujet