Bienvenue !
Mon panier

En cours de chargement...

Comment passer à un déodorant naturel

Texte Matthieu Morge Zucconi
Photos Louis Canadas

Les clés pour laisser tomber votre anti-transpirant.

Ce n'est presque plus un secret : notre déodorant naturel est sorti. Il est naturel, évidemment. Conçu pour ne pas faire de taches (jaunes ou blanches) sur vos vêtements. Au parfum frais, aussi. Convaincu par l'idée de ne plus avoir de taches jaunes sur vos chemises tout en gardant une odeur corporelle fraîche et agréable ? Avant d’entamer la transition d’un déodorant ou anti-transpirant classique à un produit naturel, voici les clés pour que celle-ci se fasse sans encombres et, surtout, sans mauvaises odeurs.

Vous risquez de sentir mauvais (au début)

Accepter ce fait rendra la transition plus facile. Dans les premiers jours après avoir abandonné votre déodorant (ou anti-transpirant) habituel, votre corps aura besoin de se réguler. Il est possible que, libérées du joug de l’anti-transpirant, vos aisselles ne produisent plus de sueur qu’à l’accoutumée. Vous sentirez probablement mauvais, principalement en fin de journée. Nos testeurs, toutefois, ont tous souligné qu'ils n'avaient pas eu de problèmes d'adaptation. Patience.

Vous allez transpirer

Là aussi, c'est un point non négligeable qu'il est essentiel de garder en tête. Habitué des anti-transpirants, votre vie va changer : les déodorants naturels sont là pour éviter les mauvaises odeurs, pas pour bloquer la transpiration. Vous allez donc suer par les aisselles. Pas de panique : il s'agit d'un mécanisme du corps humain tout à fait normal et naturel destiné à vous aider à réguler votre température.

N’abandonnez pas

Malgré les petits accidents qui peuvent survenir au début de votre transition vers le déodorant naturel, persistez. Tout vient à point à qui sait attendre : une fois vos aisselles prêtes, au bout d’une durée qui peut s’étendre de trois jours à deux semaines, une nouvelle vie s’offrira à vous.

Soyez (très) propre

L’une des clés de la réussite de votre transition réside dans la propreté de vos aisselles. Les mauvaises odeurs étant dues à la prolifération de bactéries, une hygiène irréprochable vous permettra de les limiter au maximum. Nettoyez vos aisselles vigoureusement lors de chaque douche et séchez-les bien avant d’appliquer le déodorant.

Astuce : si vos aisselles sont poilues, l’utilisation de shampoing est un moyen simple et efficace d’éliminer toute mauvaise odeur. Particulièrement utile si votre déodorant vous a malencontreusement lâché au cours de la journée, ou après une session d'exercice intense.

N’en faites pas trop

Lorsque vous commencez à utiliser un nouveau déodorant, la tentation est grande d’en mettre une énorme couche, afin d’assurer le coup. Restez mesuré : tout d’abord, plus vous en mettez, plus vous risquez de créer sur vos aisselles des dépôts. Ensuite, vous risquez d’habituer vos aisselles à recevoir une trop grande couche de déodorant - alors qu'une couche plus légère suffirait. Ceci pourrait vous être fatal lorsque vous en mettrez moins. Dernier point, non négligeable : votre déodorant durera moins longtemps si vous en mettez trop.

Restez fidèle

Trouver le bon déodorant naturel peut prendre du temps. Chaque peau réagit différemment au déodorant : un produit fonctionnant pour moi ne fonctionnera peut-être pas pour vous, et inversement. Prenez le temps d'apprivoiser, en quelque sorte, votre déodorant : essayez-le dans la durée et - surtout - accordez-lui le bénéfice du doute. Comme lors de vos débuts dans le naturel, il faut parfois entre trois jours et deux semaines à votre peau pour s’adapter à une nouvelle formule. N’abandonnez donc pas un déodorant car il n’a pas eu l’efficacité espérée le premier jour. Avec le temps, vous trouverez le bon - et n’en changerez (sans doute) plus jamais.

À très vite !

Restez frais
Best seller
Déodorant
Déodorant

Sur le même sujet