Bienvenue !
Mon panier

En cours de chargement...

Peigne, brosse ou main : avec quel outil faut-il se coiffer ?

Texte Axel Yvon
Photos Abaca

Plutôt #teampeigne ou #teambrosse ?

Qui ne s’est jamais retrouvé seul face à son miroir, ne sachant que choisir parmi les divers accessoires - possibles instruments de torture - supposés nous aider à se coiffer… Lequel du peigne ou de la brosse est-il préférable d’utiliser pour prendre soin de sa chevelure? Si les deux peuvent être complémentaires, il est toutefois nécessaire de distinguer leur utilisation. Débroussaillons le sujet !

Pourquoi doit-on se brosser/peigner les cheveux ?

Pour commencer rappelons que le cheveu est vivant. Eh oui, comme la peau, que l’on prend soin d’hydrater (avec l’hydratant matifiant par exemple), le cheveu doit être nourri et entretenu si l’on souhaite arborer une toison saine, solide et brillante. Pour ça, plusieurs astuces existent : laver ses cheveux de manière régulière en évitant toutefois de les agresser quotidiennement, adopter une routine alimentaire riche en vitamines (A,B,C), fer et zinc en ajoutant, au besoin, des compléments alimentaires et surtout, hydrater un maximum le cheveu dans son ensemble.

Profitez de votre douche - ou de votre bain, à vous de voir - pour utiliser un produit démêlant qui aidera à assouplir vos cheveux pour assurer un meilleur rendu lors du brossage ou du coiffage. Un après-shampoing pourra tout à fait faire l’affaire. Se brosser ou se peigner les cheveux permet d’aérer votre chevelure, qui en a bien besoin après une longue journée pour la débarrasser des ses - nombreuses - impuretés…

Cela permet en plus de répartir le sébum - que vos glandes sébacées situées sous le crâne produisent - sur l’ensemble de la longueur du follicule pileux. C’est ce qui vous garantira brillance et protection ! Pas mal non ? Attention toutefois au revers de la médaille ! Un brossage correctement réalisé stimulera la circulation sanguine de votre crâne ce qui permettra une pousse plus rapide et plus forte de vos cheveux grâce aux nutriments qui convoient par le sang. À l’inverse, évitez d’agresser votre toison - d’or ? - au risque de vous provoquer des irritations qui entraînent l’apparition de pellicules ou qui graisseront à outrance votre cheveu.

Qui de la brosse…

Selon la nature et le type de cheveux, l’utilisation de la brosse sera plus ou moins recommandée.

Logiquement, on choisira une brosse aux poils souples pour les cheveux les plus fins, d’ordinaire assez fragiles. Plus les cheveux sont épais, plus on pourra s’orienter vers une brosse à poils drus.

La brosse est à éviter pour les personnes aux cheveux très frisés ou crépus mais probablement le meilleur allié des cheveux fins et ondulés qui nécessitent d’être démêlés régulièrement et en douceur. Brosser ses cheveux leur permet de respirer, a fortiori s'ils sont longs.

Evitez de vous brosser les cheveux à peine sorti de la douche, quand ils sont mouillés. Ramollis par la chaleur (à moins que vous ne preniez des douches froides) et humides, ils sont fragilisés. En tirant un peu trop pour les dénouer, vous risqueriez de vous retrouver avec de véritables pelotes de cheveux dans les mains. Pour les amateurs de soins divers, sachez qu’une brosse est un excellent moyen de répartir ceux-ci de façon uniforme et équilibrée sur l’ensemble de la crinière. On peut par exemple déposer quelques gouttes d’huiles essentielles - celles d'ylang ylang et de géranium feront l’affaire - sur les poils de sa brosse pour nourrir l’ensemble des cheveux en profondeur de la racine jusqu’aux pointes.

… Ou du peigne ?

On utilise communément le peigne aussi bien pour se coiffer que pour démêler ses cheveux. Comme pour la brosse, il existe plusieurs types de peignes. Parmi eux, on retrouve les peignes à dents larges, qui s’adapteront davantage aux chevelures frisées ou crépues. En effet, ce modèle à l’avantage d’entraîner des mèches plus fournies et d’éviter les cassures intempestives, sur des cheveux plus fragiles. De façon générale, plus les cheveux sont fins et raides, plus on choisira un peigne aux dents resserrées et fines, pour effectuer un démêlage convenable.

On pourra utiliser le peigne sous la douche pour appliquer un soin comme un après-shampoing ou un masque sur toute la longueur du cheveu. Pour cela, il suffit de mettre un peu de produit sur l’ensemble du peigne pour qu’à chaque mouvement, il se dépose équitablement sur toute la chevelure. L’utilisation n’en sera que plus réussie.

Peut-on seulement utiliser nos doigts ?

En fait, l’utilisation de ses doigts étant plus instinctive, il sera aisé de démêler ses cheveux en y passant délicatement sa main et en s’y reprenant autant de fois que nécessaire, sans pour autant forcer sur quelques noeuds trop coriaces. S’ils n’ont pas la précision d’une brosse ou d’un peigne, vos doigts vous seront utiles pour corriger les derniers détails d’une coupe comme par exemple une mèche qui dépasse ou une boucle mal placée au moment de partir. Par ailleurs, il est préférable, lorsque l’on souhaite démêler ses cheveux encore mouillés (par manque de temps ou par simple fainéantise), de ne pas utiliser de peigne, encore moins de brosse, au risque de sérieusement abîmer ses cheveux propres et humides et donc, par conséquent, plus fragiles. Quoiqu’il en soit, gardez en tête qu’il vaut mieux tout de même avoir un peigne et une brosse sous la main…

Comment choisir un bon accessoire ?

Comme bien souvent, investir un peu d’argent dans un bon produit vous garantira une utilisation facilitée, plus de solidité et bien souvent une meilleure efficacité. Pour le peigne, les modèles en corne, en résine ou en bois ont l’avantage de ne pas abîmer les cheveux et d’avoir des propriétés antistatiques. Il faut par ailleurs fuir les peignes en plastique. Ceux-ci, produits industriellement à la chaîne, sortent souvent de leur moule recouverts de petites imperfections qui, à chaque utilisation, risquent d'abîmer la fibre de votre cheveu.

S’agissant de la brosse, on distingue deux types principaux. Le premier, aux poils resserrés et souples, le second aux poils plus diffus et drus.

Pour éviter de créer trop d’électricité statique - et donc l’effet crinière du Roi Lion - on utilisera des brosses en poils de sanglier ou, pour les défenseurs de la cause animale, des brosses en poils de soie naturelle (conçues par exemple à partir d’agave). Leur composition proche du cheveu, incluant de la kératine permet d’assouplir votre masse capillaire, de la nourrir et de la rendre soyeuse sans pour autant l'abîmer.

Les mauvaises affaires pullulant sur le web, sachez qu’une brosse de ce type vous sera proposée à partir de 20 euros minimum. Pour reconnaitre une vraie brosse en poil de sanglier, observez le poil qui devra être très souple et de couleur claire. Les plus téméraires pourront - à leurs risques et périls - faire passer à leur brosse l’épreuve du feu, consistant à faire brûler quelques poils. À l’odeur, vous saurez directement s’il s’agit de « vrai » sanglier ou de synthétique.

Dégoter un bon accessoire n’est pas chose aisée quand on ne sait pas où chercher. Alors pour les plus pressés d’entres vous, n’hésitez pas à faire un tour du côté de marques comme Mason Pearson, Thomas Liorac, Hydrea London, Artisan Brossier France ou Less is More qui proposent à la vente de belles références solides et de qualité.

Alors, à ceux d’entre vous qui ont toujours rêvé d’arborer la fameuse banane d’Elvis, le brushing parfait de James Dean ou la coupe soyeuse du Johnny Depp des années 90, vous savez désormais quoi faire !

Pour aller avec vos outils
Best seller
Shampoing doux purifiant Shampoing doux purifiant
Après-shampoing fortifiant Après-shampoing fortifiant
Best seller
Cire coiffante Cire coiffante
Crème coiffante Crème coiffante
Spray coiffant texturant Spray coiffant texturant

Sur le même sujet