Bienvenue !
Mon panier

En cours de chargement...

La routine capillaire de Nicolò Minchillo

Texte Matthieu Morge-Zucconi

Le community manager de Bonne Gueule nous explique comment il prend soin de ses cheveux.

Pour les lecteurs de Bonne Gueule, le blog mode devenu site de référence pour de nombreux hommes en quête de conseils en style et marque de vêtements aux nombreuses collaborations, Nicolò Minchillo est une tête connue.

En bon responsable de la communauté, l’homme de 23 ans répond en effet à chaque commentaire laissé sur le site, guidant les lecteurs vers une meilleure chemise, un meilleur pantalon, de meilleures chaussures. Pour nous, il revient sur sa routine capillaire.

Chez Bonne Gueule, je m’occupe de la communauté, et de la curation des marques que nous conseillons à nos clients. Je réponds à environ 3000 questions par mois avec le stagiaire qui m’épaule depuis peu. Je teste également les produits de beaucoup de marques, afin de décider s’il est justifié d’en parler sur le site.

J’ai commencé à travailler chez Bonne Gueule en stage de licence, et j’ai depuis pris en responsabilités.

Je l’avoue, mon alimentation laisse à désirer. Les produits de soin me servent à compenser les excès. Sans ça, je sais que j’aurais une mauvaise peau. Mon objectif, ce n’est pas d’être parfait, juste de faire le mieux possible avec ce que j’ai.

Les produits de soin, pour moi, c’est une vieille histoire. Ma mère était mannequin, elle nous a donc beaucoup appris sur les produits : il était essentiel, très tôt, de prendre soin de nous.

J’ai vécu une longue relation d’amour / haine avec mes cheveux. J’ai toujours voulu plus de volume, malgré mes cheveux fins et lisses.

J’ai donc fait beaucoup d’expériences capillaires. Plus jeune, je séchais mes cheveux la tête en bas, sèche-cheveux au maximum de sa puissance, avant de mettre du gel, de peigner, puis de mettre de la laque. J’utilisais jusqu’à une bonbonne de laque par semaine. Les gens croyaient que mes cheveux étaient frisés, tellement ils étaient pleins de gel !

Il est essentiel d’aller dans le sens des cheveux qu’on a. Il faut se satisfaire de sa nature de cheveux, et essayer d’en tirer le maximum.

On sous-estime souvent le pouvoir d’un bon shampoing. Un shampoing de qualité fait une vraie différence par rapport à un shampoing de supermarché. Pour ma part, j’utilise le Ocean Mist Shampoo de Sachajuan. Il est très bien pour avoir plus de volume.

Je ne mets pas trop de shampoing : l’équivalent d’une pièce de 20 centimes me suffit. En plus, cela permet de vider la bouteille moins vite.

Un bon peigne, c’est important : pour moi, un bon peigne est soit en acétate, soit en corne. La corne casse, pas l’acétate. J’utilise le peigne D.R Harris, car sa couleur m’a séduite. On dirait les branches des lunettes les plus luxueuses. Ses dents fines sont parfaites pour les cheveux fins comme les miens.

J’utilise le spray coiffant Ocean mist de Sachajuan. Il fixe peu mais permet de donner plus de volume aux cheveux. Après application, les cheveux sont légèrement humides pendant quelques minutes, puis au séchage, il y a un effet “plage”, presque retour de vacances. Au besoin, je complète avec la Clay Pomade de Baxter of California.

Le rituel, c’est très important, autant que les effets des produits, pour moi. Le mardi, je m’exfolie avec l’éponge konjac Horace. Le samedi, j’utilise l’exfoliant Ren. Le dimanche, je fais un masque à l’argile. C’est entré dans ma routine.

Sur le même sujet