Bienvenue !
Mon panier

En cours de chargement...

J'ai testé pour vous : des produits pour les cheveux de luxe

Texte Matthieu Morge-Zucconi

1 mois, trois produits, 108€ dépensés.

Je fais très attention à mes cheveux. Depuis aussi longtemps que je me souvienne, j’ai toujours accordé une importance particulière aux shampoings et produits coiffants que j’utilisais. Du coup, utiliser des produits considérés comme “luxueux” m’a toujours titillé : c’est pour ça que, un mois durant, j’ai utilisé des produits Christophe Robin, très réputés (et très chers). Cheveux de riche.

Tout commence par la sélection des produits. Sur le site de Christophe Robin, on me demande de sélectionner le type de produits que je recherche, et mon but. Parmi plusieurs options aux noms peu évocateurs, je choisis “Sublimer mes cheveux naturels”, car j’ai envie qu’ils soient sublimes, évidemment.

On me propose alors une routine en trois étapes, et trois produits : un shampoing, un masque à l’huile de figue de barbarie, et une “lotion de finition régénérante”. Je valide ma commande, pour la modique somme de 108€ (!).

La première semaine

À la réception, je suis surpris : le shampoing est un shampoing “éclaircissant”, au bleuet et à la camomille. Pour résumer, son rôle est d’éclaircir les cheveux, colorés ou non. Loin de l’effet recherché, en bref. Peu importe, je décide de l’utiliser quand même (en même temps, il m’a coûté 25 euros, il serait dommage de ne pas l’utiliser).

Je m’empresse d’essayer. Le soir venu, je me lave les cheveux, et n’utilise que le shampoing. Le shampoing (sans SLS) mousse peu, mais semble bien laver. Le lendemain, mes cheveux sont doux, mais je ne vois pas de vrai avantage par rapport à un autre shampoing.

Lors de mon deuxième shampoing de la semaine (je me lave généralement les cheveux tous les trois jours), j’introduis l’utilisation du masque. Le produit est très riche, très épais, et doit être laissé sur les cheveux cinq minutes durant. Je l’utilise comme un après-shampoing. Je décide, comme il est prévu par le “rituel” conseillé par Christophe Robin, d’appliquer ensuite la lotion régénérante. Il s’agit d’une sorte de toner pour les cheveux, formulé à base de vinaigre d’hibiscus. Il aide à débarrasser les cheveux des impuretés et à parfumer, et pourrait d’ailleurs également servir de shampoing sec. Le parfum est gênant : le produit sent très fort la fleur, et ne semble jamais se dissiper.

Fin de ma première semaine d’utilisation, et si mes cheveux ont légèrement plus de volume, ils ne semblent pas encore sublimés (ni éclaircis, heureusement). Affaire à suivre, donc.

La deuxième semaine

La deuxième semaine, plus motivé que jamais, je décide d’utiliser les trois produits lors de mes deux lavages de cheveux - et tant pis pour l’odeur. Une semaine, deux shampoings, deux masques et une bonne dizaine de pulvérisations de la lotion régénérante, je dresse le bilan : mes cheveux sont plus beaux, en meilleure santé et, s’ils sentent la vieille dame, ils sont tout simplement mieux. Je suis heureux.

La troisième semaine

Je décide d’abandonner, pour cette troisième semaine d’utilisation, la lotion régénérante. Je ne supporte plus son parfum. Surprise : il n’y a aucune différence visible sur mes cheveux. Je comprends donc la supercherie : cette lotion ne sert à rien, si ce n’est à donner à mes cheveux une drôle d’odeur. Pour mon premier shampoing de la semaine, j’utilise donc le shampoing et le masque uniquement. Mes cheveux sont parfaits.

Je songe alors à faire un test, destiné à confirmer une de mes intuitions : je ne vais utiliser que le masque, et utiliser en lieu et place du shampoing éclaircissant l’un de mes shampoings habituels. L’objectif : savoir si le masque à l’huile de figue de barbarie est le vrai produit miracle de cette routine, l’équivalent capillaire de N’Golo Kanté pour l’Équipe de France. J’utilise un shampoing Klorane au lait d’amande, puis le masque, toujours comme un après-shampoing. Sans surprise, mon intuition est confirmée : mes cheveux sont tout aussi beaux et faciles à coiffer qu’après le rituel complet.

La quatrième semaine

Je reproduis le test de la fin de troisième semaine avec un autre shampoing, le shampoing pour cheveux normaux de Sachajuan. Évidemment, tout se passe bien : le masque fait son (excellent) travail, et mes cheveux ont du volume, de la tenue, et surtout, sont incroyablement doux.

En milieu de semaine, parce que mes cheveux me semblaient gras, je décide de tester la lotion de finition comme un shampoing sec. L’effet me surprend : mes cheveux paraissent plus propres, même s’ils sont légèrement asséchés - assèchement que je mets sur le dos de l’alcool contenu dans le produit.

Je finis ce test d’un mois avec le rituel complet : shampoing éclaircissant, masque, puis lotion régénérante. Ému, je regarde mes cheveux, fier de leur placement, de leur douceur, de leur éclat.

Le bilan

Honnêtement, le seul produit dont je ne pourrais me passer dans ce rituel est le masque. Utilisé comme un après-shampoing ou après un autre après-shampoing, il rend les cheveux plus doux, plus beaux, et plus faciles à coiffer. C’est d’ailleurs le seul produit des trois que j’ai continué d’utiliser.

Si son énorme pot n’est pas pratique, il a au moins le mérite d’être (relativement) économique : certes, le produit coûte 53€, mais après 2 mois d’utilisation régulière, le pot reste à moitié plein (ou vide).

Je vais pouvoir continuer à avoir de beaux cheveux encore quelques temps (avant de racheter le produit lorsqu'il n'y en aura plus).

Nos produits cheveux
Best seller
Shampoing doux purifiant Shampoing doux purifiant
Après-shampoing fortifiant Après-shampoing fortifiant
Best seller
Cire coiffante Cire coiffante
Crème coiffante Crème coiffante
Spray coiffant texturant Spray coiffant texturant

Sur le même sujet