Bienvenue !
Mon panier

En cours de chargement...

Le guide des coiffures pour hommes (illustré par des footballeurs)

Texte Matthieu Morge-Zucconi
Photos Droits réservés

Pour briller sur, et en dehors du terrain.

À minuit s’est clôturé le mercato de football, marqué notamment par les transferts de Neymar et Mbappé au PSG. Football et grooming sont intimement liés, et notamment par le cheveu. C’est pour cette raison que nous avons dressé un guide des coiffures pour hommes, illustré par les meilleurs footballeurs du monde.

L’undercut

Court sur les côtés, plus long sur le dessus : l’undercut est une coupe simple en apparence. Comme toutes les choses simples, la maîtriser est difficile. Marco Reus, attaquant du Borussia Dortmund, ou Toby Alderweireld, défenseur de Tottenham, ont su faire de cette coiffure leur signature. C’est vers eux qu’il faudra se tourner si vous cherchez une photo à montrer à votre coiffeur. Attention toutefois : cette coupe divise.

La buzzcut

Une coupe simple comme bonjour : 3 mm sur toute la tête, pour un résultat toujours efficace. Chez les footballeurs, nombreux sont ceux qui l’ont choisie. Elle orne notamment le crâne de la nouvelle sensation du football français, Kylian Mbappé, ou du défenseur Leonardo Bonucci. Certes, vues les coupes de certains de leurs collègues, on peut reprocher à ses hommes un certain manque de fantaisie. C’est sans doute, tout simplement, pour mieux se concentrer sur leur jeu.

Le dégradé à blanc

Le dégradé à blanc, ou skinfade, est une coupe qui demande beaucoup de sérieux, et une fréquence de coupe régulière. Certains footballeurs se feraient coiffer avant les matches, afin d’être toujours (très) frais. Particulièrement bien porté par l’attaquant d’Arsenal Alexandre Lacazette, le dégradé à blanc est une valeur sûre pour briller sur et en dehors du terrain.

La crête

Coupe de Marek Hamsik et (souvent) de Paul Pogba, notamment, la crête est un incontournable des terrains de football. Choix extravagant, elle est difficile à arborer hors du terrain, a fortiori si vous n'êtes pas footballeur. En tout cas, si vous la choisissez, vous serez salué pour votre audace.

Le fade

Proches dans l’esprit de l’undercut, le fade se caractérise par des côtés dégradés et plus de longueur sur le dessus qu’un simple dégradé à blanc. Prisée par Kevin Trapp ou encore Sergio Ramos, elle est une valeur sûre. Pour vous, comme pour eux.

La all-over

La stabilité, et la rigueur. Cinq centimètres sur toute la tête, sans dégradé, tout simplement. Prisée par l’ancien Parisien Grzegorz Krychowiak ou Xabi Alonso, elle est l’apanage, notamment, des milieux défensifs élégants qui ne s’embarrassent pas des fioritures. C’est l’équivalent coiffure du plat du pied, sécurité. Efficace, mais très (trop ?) classique.

Les cheveux longs

Le choix le plus “sprezzatura”, les cheveux longs sont fièrement abordés par des joueurs comme Edinson Cavani ou Andrea Pirlo. C’est un choix très élégant, qui demande toutefois beaucoup de sérieux dans l’entretien. La coupe devra s’entretenir tous les 1 à 3 mois, avec une attention particulière portée aux pointes, qui sont les plus fragiles.

La teinture

Plus qu’une coupe, la teinture est un choix capillaire qui s’applique à toutes les coupes susnommées, et à bien d’autres encore. Très appréciée des footballeurs, elle est un moyen aisé de se faire remarquer depuis les tribunes : Antoine Griezmann avec une mèche bleue ou Leo Messi en complet blond platine sont des exemples de teintures remarquables et remarquées. Si vous souhaitez vous lancer, ce sont d’excellents exemples : sachez toutefois qu’il est fréquent que la teinture laisse le cheveu abîmé une fois partie.

Prenez soin de vos cheveux
Best seller
Shampoing doux purifiant Shampoing doux purifiant
Après-shampoing fortifiant Après-shampoing fortifiant
Best seller
Cire coiffante Cire coiffante
Crème coiffante Crème coiffante
Spray coiffant texturant Spray coiffant texturant

Sur le même sujet