Bienvenue !
Mon panier

En cours de chargement...

Comment raser sa barbe longue

Texte Matthieu Morge-Zucconi
Photos Todd Williamson / Getty Images

Joues douces ne se sont pas faites en un jour.

Les raisons qui peuvent vous pousser à vous raser sont nombreuses. Il y a l’approche de la saison chaude, évidemment, et la volonté de sortir découvert. La pression de vos parents, aussi, ou de votre employeur, encore vivaces. Il y a aussi, bien entendu, la nécessité de se présenter rasé de près à un événement de première importance.

L’évolution l’a montré : si le poil rebelle est rentré dans le rang, la barbe ne sert (presque) plus à rien. Le “pic barbe” est atteint et il serait temps, pour se démarquer et vivre avec son temps, de la raser. Très bien, mais comment passer de la barbe majestueuse au menton glabre ? Rome ne s’est pas fait en un jour - les joues douces non plus. Ainsi, parce qu’une peau longtemps cachée sous le poil est plus sensible aux coups de rasoir, il est nécessaire d’être vigilant pour éviter l’accident.

Est-ce bien différent d'un rasage habituel ?

À vrai dire, oui. Si vous avez longtemps arboré la barbe, il est fort probable que vous vous soyez contenté d'une taille régulière, histoire de garder le tout sous contrôle. Le rasoir n'est probablement pas passé sur vos joues depuis longtemps. Votre peau, dès lors, risque d'être particulièrement sensibilisée lorsque viendra le temps de vous raser. Prenez donc le temps, afin d'éviter de la martyriser trop tôt.

Il faut savoir que votre barbe joue le rôle d'une sorte de bouclier contre les éléments. Logiquement, lorsque vous l'enlevez, votre peau est nue, sans protection. C'est pour cela que les anciens barbus fraîchement glabres sont plus exposés aux coupures, boutons et autres rougeurs que ceux qui se rasent tous les jours.

Commencez par passer de la barbe longue à la simple repousse

Lorsque vous décidez d’abandonner votre poil long, c’est à dire ayant poussé depuis plus de 4 semaines, il est indispensable de ne pas précipiter les choses et de prendre votre temps. Tout d’abord, saisissez-vous d’une tondeuse et taillez votre barbe courte, comme une simple repousse de trois jours. À partir de là, habituez-vous à ce poil plus court pendant une semaine, en la maintenant à la même longueur.

Pendant ce temps, préparez votre peau

Lorsqu’un super-héros retire son masque, il y a toujours un moment de surprise chez l’observateur. Votre peau cachée sous votre barbe a été protégée des éléments durant longtemps : elle sera donc, une fois libérée, plus fragile. Il est donc indispensable de l’hydrater durant ce temps-là. Une crème riche en Vitamine E, comme l’hydratant Horace, est alors conseillée pour préparer votre peau à sa nouvelle vie - riche en anti-oxydants, elle est particulièrement protectrice.

Prévoyez du temps

Lorsque le jour de vous raser est enfin venu, ne vous précipitez pas. Évitez de vous raser le matin avant le bureau - pressé, vous pourriez vite être poussé à la faute. Le dimanche soir est le bon moment pour vous raser : vous avez tout le temps qu’il vous faut, et commencerez la semaine en beauté.

Préparez vos poils

Comme pour tout bon rasage qui se respecte, commencez par vous exfolier : vous éliminerez les peaux mortes et aiderez les poils récalcitrants à sortir, prêts à être coupés. C’est l’étape préalable indispensable pour un rasage de près et sans irritation.

De même, prendre une douche chaude avant le rasage ramollit le poil, permettant un passage du rasoir plus facile.

Appliquez la formule de rasage

Pour un rasage plus efficace, l’usage d’un blaireau est conseillé : non seulement il permet de répartir la formule de rasage uniformément, mais il permet aussi de faire ressortir les poils. Là encore, pour faciliter le passage du rasoir et assurer un rasage de plus près.

Allez dans le sens du poil

Certaines personnes cherchent à aller contre le sens du poil. Bien entendu, cette technique permet un rasage de plus près, mais c’est une pratique risquée : lorsque vous vous rasez pour la première fois depuis longtemps, mieux vaut ne pas prendre de risque. Le rasage dans le sens inverse de la pousse du poil facilite l’apparition des poils incarnés.

Utilisez un rasoir simple - et une lame bien aiguisée

Ne cédez pas à la surenchère des lames. Lorsque vous passez deux fois sur votre peau avec un rasoir à trois lames, vous vous rasez six fois. Une lame bien aiguisée vaut mieux que trois fatiguées (n’oubliez pas de changer de lame régulièrement). Un rasoir de sûreté s'impose : sa lame unique assure un rasage précis et sans fioritures.

Après l’effort, soyez prudent

Il est fréquent d’entendre qu’après le rasage, il faut sécher sa peau à l’aide d’une serviette. C’est une vraie erreur. Cela peut accélérer la montée du sang vers la peau, facilitant l’apparition de rougeurs et de saignements.

Évitez également les after-shaves chargés en alcool : leur haute teneur éthylique peut irriter une peau déjà sensibilisée. Privilégiez une crème hydratante.

Vous voici prêt à vivre une nouvelle vie. À menton découvert.


VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ? ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

Les outils pour un rasage parfait
Éponge naturelle exfoliante au binchotan Éponge naturelle exfoliante au binchotan
Best seller
Hydratant visage matifiant Hydratant visage matifiant

Sur le même sujet