Bienvenue !
Mon panier

En cours de chargement...

Les grands moments grooming du premier week-end de l'Euro 2016

Texte Matthieu Morge-Zucconi

Revue d'effectif des moments grooming de ce début d'Euro.

L’Euro 2016 a donc débuté vendredi par une victoire de l’Équipe de France en match d’ouverture. Si la qualité de jeu a souvent été au rendez-vous au cours des différents matches qui se sont déjà joués, ce premier week-end a d'ores et déjà été marqué par de grands moments de grooming. Revue d’effectif.

Les réussites

La coiffure de Paul Pogba

Pogboom

Nous l’attendions forcément. L’homme, habitué aux plus incroyables fantaisies capillaires, s’est fendu pour le début de l’Euro d’une coiffure originale, à base de dessins et de teinture blonde. Sur un côté, le coq, emblème de l’équipe nationale. Sur l’autre, son surnom, Pogboom. Simple et efficace, la coiffure de Paul Pogba est évidemment une réussite.

La teinture platine d’Aaron Ramsey

Ramsey

Aaron Ramsey, l’impeccable milieu de terrain d’Arsenal et du Pays de Galles, a trouvé un très bon moyen de se faire remarquer durant cet Euro : une teinture blond platine. Suivant ainsi les pas de Samir Nasri, lui aussi passé par Arsenal et adepte du blond, il n’a pas hésité à changer de look pour ce grand évènement. Saluons l’audace. Le point fort : outre la teinture, sa coupe, une undercut classique mais fraîchement coupée, est particulièrement réussie.

La barbe de Joe Ledley

Joe Ledley

Décidément, cette équipe galloise pourrait tout à fait représenter Horace dans ce tournoi. Outre Ramsey donc, Joe Ledley, le milieu de terrain de Crystal Palace et de la sélection, s’est fait remarquer par sa barbe signature massive et particulièrement bien taillée. Le choix de la barbe très longue n’étant pas si fréquent sur les terrains, nous ne pouvons que signaler la qualité et l’originalité du choix du Gallois. Attention à lui tout de même : après l’effort, mieux vaut prendre soin de sa barbe si on veut la garder parfaite.

Les échecs

La coiffure patriotique d’Ivan Perisic

Perisic

Ivan Perisic, redoutable ailier de l’équipe de Croatie évoluant au Borussia Dortmund, s’est permis une véritable frasque capillaire pour fêter le début de l’Euro. En effet, afin que l’on soit certains qu’il jouait bien pour le bon pays, il a choisi de se faire dessiner sur le côté du crâne une carte de la Croatie. Si l’idée est très bonne, la réalisation ne l’est pas tant que ça : le dessin, en effet, est relativement informe. Dommage, au vu du bon match de l’intéressé.

La transpiration de Joachim Löw (et ses mauvaises habitudes)

Joachim Löw

Le sélectionneur allemand est depuis quelques temps unanimement salué par les experts pour ses bonnes performance à la tête des champions du monde en titre. Si tous les regards seront, une fois de plus, tournés vers cette équipe favorite pour la victoire finale, ils éviteront avec soin de se poser trop longtemps sur les aisselles de Joachim Löw. Celui-ci, en effet, souffre d’un incroyable problème de transpiration qui l’a amené lors du match d’ouverture de son équipe à tremper son t-shirt gris. L’homme devrait, c’est certain, investir dans un déodorant de qualité.

Par ailleurs, l’homme s’est fait surprendre à plusieurs reprises la main dans le pantalon, avant de la retirer et de la sentir. On pourrait croire qu’il ne se sait pas scruté par les caméras du monde entier. Le véritable échec de ce début d’Euro.

La teinture de Marouane Fellaini

Marouane Fellani

Marouane Fellaini est reconnaissable entre mille sur un terrain pour sa coiffure afro, signature depuis ses débuts. Pour l’Euro, l’homme a eu envie de changement : s’il n’a pas abandonné la coupe qui l’a rendu célèbre, il a toutefois opté pour une nouvelle couleur. Fini le cheveu de jais, place à une sorte de blond tendant vers le roux. Le Belge aurait sans doute dû prendre exemple sur Aaron Ramsey et tenter le platine. Pour voir cette coiffure en action, rendez-vous ce soir face à l’Italie.

La défense d’Ozan Tufan

Le but de Luka Modric face à la Turquie était une splendide frappe, facilitée par l’espace dégagé devant lui. Et pour cause : là où aurait dû se trouver un défenseur censé gêner le buteur se trouvait Ozan Tufan. Tufan, malheureusement, était alors occupé à se recoiffer, totalement désintéressé du ballon. Bilan : le seul but du match était marqué par la Croatie, et la Turquie repartait sans victoire de cette rencontre. La faute à une mèche rebelle. Zut.

Cet Euro, donc, commence sur les chapeaux de roue, alors que seulement 14 équipes sont entrées en lice. Vivement la suite.

Les produits pour gagner l'Euro

Sur le même sujet