Horace vous apprend à maîtriser votre barbe pour ne pas ressembler à un artichaut.


En bref


Quoi ?
L'essentiel pour prendre soin de sa barbe

Pourquoi ?
Une barbe soyeuse et impeccablement taillée

Quel traitement ?
Nettoyage, hydratation, taille régulière

 
 

Longtemps, la barbe a été l’apanage du philosophe. De nos jours, s’il est devenu possible de se prétendre philosophe tout en étant imberbe - tel est le cas de BHL - la barbe reste prisée de l’homme civilisé. Merveilleux moyen de dissimulation, elle permet pourtant à la fois de cacher d’éventuels défauts et de vous révéler sous un jour nouveau. Toutefois, la frontière entre élégance et air hirsute est parfois mince : prendre soin de sa barbe est évidemment essentiel pour éviter d’être confondu avec un artichaut, qui, oui, est un légume à barbe.

Quelle barbe choisir ?

On pourrait facilement dire qu’il y a autant de barbes que d’hommes, tant il est vrai qu’aucune implantation pilaire ne se ressemble. Elle peut tout autant être courte et clairsemée, datée de quelques jours, comme longue et soyeuse. Dès lors, face à tant d’options, comment se repérer dans ce marasme pilaire ambiant ?

La barbe de trois jours
Un choix classique, un peu comme une chemise blanche ou un costume marine. La barbe de trois jours est une efficace première prise de contact avec le fabuleux monde de la barbe - en plus d’être acceptable dans pratiquement n’importe quel bureau. Son défaut : c’est la solution de facilité.

Elle s’avère un choix évident pour ceux qui possèdent une barbe clairsemée. En optant pour une barbe courte, les trous dans votre barbe sont moins visibles. Pratique, n’est-ce pas ?

Comment en prendre soin ?
Évidemment, puisqu’elle n’est censée être qu’une repousse, vous pouvez vous raser dès que vous la jugez trop longue, et la laisser repousser. Facile, puisqu’elle ne nécessite pas d’entretien particulier.

La barbe courte - et fournie
Par barbe courte, nous entendons toutes barbes plus longues qu’une barbe de trois jours, mais moins que celles arrivant à mi-torse, connues sous le nom de barbe ZZ Top. Entre 1 cm et 15 cm de longueur, vous entrez dans cette catégorie. Si elles sont impeccablement taillées, à l’aide de ciseaux et d’une tondeuse, elles se révèlent remarquablement esthétiques.

Comment en prendre soin ?
En la taillant évidemment, mais pas seulement : vous pourriez être bien inspirés de la nettoyer à l’aide d’un shampoing pour barbe, ou, à défaut, d’un shampoing classique, plus efficace pour nettoyer vos poils qu’un savon classique puisqu’il est destiné aux cheveux.

Afin qu’elle soit plus soyeuse (c’est important, notamment pour les personnes que vous pourriez embrasser), l’utilisation d’huile pour barbe est évidemment conseillée. Elle permet d’hydrater en profondeur vos poils, et de les dompter. Vous ne voulez pas avoir l’air hirsute.

La barbe longue
Longtemps, elle a été l’apanage des druides, ces sorciers cachés dans les forêts bretonnes. Aujourd’hui, mis à part chez le musicien Robert Wyatt, la barbe longue est évidemment moins répandue. Le mode de vie citadin la rend en effet difficile à porter : elle risque de se coincer dans les portières de voitures, de tremper dans votre café et les enfants se plaisent à tirer dessus. Difficile, dès lors, d’y rester fidèle sans frôler la crise de nerfs. Une chose est sûre : elle est un incroyable postulat esthétique, et est très utile en période de Noël - surtout si elle est blanche.

Comment en prendre soin ?
Tout d’abord, en accordant un soin particulier aux miettes qui pourraient s’y glisser. Il est également important de l’hydrater à l’aide d’une huile, puisque vous ne voulez pas être pris pour un paillasson. Enfin, il semble important de préciser qu’elle ne devrait jamais dépasser votre nombril - en quel cas taillez-la.

Maîtriser la pousse

Avant la barbe, à l’origine de tout, il y a la pousse. Le processus est parfois long et pénible, éprouvant. En cela, on comprend pourquoi elle était prisée des philosophes grecs : il faut une sagesse à toute épreuve pour prendre le temps de laisser pousser une barbe parfaite.

Si vous faites le choix de laisser pousser votre barbe, mieux vaut être préparé d’entrée à ce qui vous attend : des commentaires désobligeants de votre entourage le plus conservateur, mais aussi un difficile travail pour la rendre impeccable. Dès les premières heures de votre projet, équipez-vous du nécessaire, produits comme bonnes habitudes.

Tout d’abord, n’hésitez pas à attendre quelques semaines (six environ) pour rendre une première visite à un barbier. Celui-ci la taillera de manière à ce qu’elle repousse de fort belle manière.

Ensuite, pensez à vous équiper rapidement des produits nécessaires pour en prendre soin. Le shampoing, l’huile, et la tondeuse et les ciseaux seront des alliés de choix pour votre barbe à venir - ne laissez pas la procrastination gâcher les premiers jours d’existence de votre barbe nouvelle. Notez d’ailleurs que, rapidement, la barbe gratte. Pour rendre l’existence des personnes avec qui vous partagez votre vie (et la votre) plus belle, pensez à la nourrir à l’aide d’huile rapidement.

De l’importance de la taille

Qu’elle soit courte ou longue, la barbe doit être taillée pour être impeccable. Toutefois, la mesure est particulièrement importante dans ce domaine : trop sculptée, la barbe peut avoir le même effet qu’une crête. Il est totalement acceptable que votre barbe envahisse la zone de votre cou qui se situe autour de votre pomme d’Adam. Le collier de barbe, en revanche, n’est pas une option.

Sur le plan des outils, tout dépend de ce que vous cherchez à faire de cette barbe : parfois, une tondeuse avec sabot vous sera d’une grande aide pour raccourcir votre barbe sans toutefois vous raser à blanc. À d’autres moments, vous opterez pour des ciseaux, qui vous permettront de corriger les poils trop longs et de les tailler à la perfection. Pour cela, l’utilisation d’un peigne vous permettra de gagner en précision. Ce qui est bon pour vos cheveux l’est aussi pour votre barbe.

Là aussi, il peut d’ailleurs être bon, parfois, de faire confiance à un professionnel : un barbier pourra vous aider à avoir l’air impeccable. Il pratiquera surtout un premier travail sur lequel prendre exemple dans le futur.

Les soins essentiels

Votre barbe est comme un petit animal : il est important de la nourrir et d’en prendre soin - elle n’en sera que plus soyeuse. Quelques étapes sont indispensables au maintien d’une bonne barbe.

Nettoyez votre peau…
Autour de votre barbe, il est important de garder la peau propre grâce à votre nettoyant habituel, et de l’exfolier, une fois par semaine, de la même manière que lorsque vous étiez imberbe. Cette étape est particulièrement importante lors des deux premières semaines de la pousse de votre barbe - vous ne voulez pas tout gâcher avec un poil incarné.

  1. Horace - Éponge naturelle exfoliante

… et votre barbe
Il est probable que vous ayez déjà croisé un odieux personnage, imberbe évidemment, qui a cru bon de vous parler de cette étude qui comparait la saleté d’une barbe à celle d’une cuvette de toilettes. L’étude a dû être conduite sur des individus qui ne nettoyaient jamais leur barbe. Utiliser un shampoing pour barbe vous donnera un argument de poids pour répondre à cette sordide accusation, en plus de nourrir votre barbe et de la laisser impeccable. Attention toutefois : ce shampoing n’est pas efficace contre les miettes qui pourraient tomber dans votre barbe. Pour cela, Hommer fait de merveilleuses lingettes qui permettent de nettoyer votre barbe en un éclair. Pratique entre deux rendez-vous, ou entre deux plats.

  1. Hommer - Shampoing barbe

    Hommer

    Shampoing pour barbe

    21,00 €
  2. Hommer - Lingettes barbe

Nourrissez votre barbe
Afin d’hydrater votre barbe, l’application d’une huile se révèlera particulièrement efficace. Nourrie et hydratée en profondeur, votre barbe sera alors aussi soyeuse qu’un pull de cachemire contre lequel on aime se blottir.


Vous savez maintenant quelle barbe choisir, mais aussi comment en prendre soin. Ce n’est pas une raison pour commencer à énoncer des leçons de vie à tous vos amis : une belle barbe ne fait pas automatiquement de vous un sage à la parole d’évangile.